Road trip aux USA

Organiser un road trip aux USA : itinéraire, budget et conseils

USA - 31/12/2020

Trois semaines de road trip aux USA c’est quelque chose !

Presque un mois à parcourir les légendaires paysages de l’ouest américain… Des noms qui font rêver : Yosemite, Grand Canyon, Monument Valley, pour ne citer que les plus connus.

J’ai passé un nombre incalculable d’heures à organiser mon itinéraire. Je voulais évidement tout voir, mais pour chaque visite qu’on ajoute, on doit aussi tenir compte des temps de trajets qui viennent s’additionner.

Chaque endroit visité coute cher en temps ! Il faut donc réfléchir en durée à passer sur place et nombre de sites à voir.

Avec le recul, mon programme était bien trop chargé. Mais c’est de ma faute, je tenais absolument à aller à Yosemite et Monument Valley (franchement vous pouvez me comprendre !). Et ces deux étapes rajoutaient chacune des détours lourds en distance.

Si vous souhaitez vous inspirer de cet itinéraire, je vous conseille donc fortement de ne pas ajouter de visites supplémentaires. Et vous invite même à en retirer, où rester plus de 3 semaines si vous pouvez vous le permettre, afin de passer plus de temps dans les parcs principaux !

Mon road trip aux USA a été pensé comme une boucle : ça revient moins cher vis-à-vis de la location de voiture de la rendre à l’endroit où on l’a prise. Et il y avait suffisamment de site intéressants le long de l’itinéraire pour rendre ce choix possible. Et autre point positif sur la boucle : les billets d’avions sont moins chers.

Carte de mon road trip aux USA

Vol vers les USA

De porte à porte, mon voyage aura duré presque 24h !

J’avais un vol avec escale à Londres, et effectivement j’ai préféré prendre l’option avec un peu plus d’attente que celle où je devais courir dans l’aéroport avec Monsieur Puce et le lutin.

Mais gardez en tête que l’ouest des USA c’est loin et que vous allez “perdre” du temps dans les airs.

Ce sont évidemment vos dates de vols qui vont vraiment déterminer votre temps sur place. A voir si vous préférez réserver votre vol avant en fonction des prix, quitte à raccourcir votre séjour d’un jour ou deux.

Ou prévoir votre itinéraire en amont et ajouter les vols par après, quitte à payer un peu plus cher.

Mon vol depuis Bruxelles avec escale à Londres m’a couté 350€ a/r par personne, en octobre (bagage en soute compris).

Ce qui est un très bon prix ! Lorsque j’ai fait mes recherches la fourchette était en moyenne entre 450 et 600€.

J’ai volé avec British Airways jusque Londres et Virgin Atlantic jusque Los Angeles. Deux très bons vols sur des compagnies avec lesquelles je n’hésiterais pas à repartir.

Vue sur monument Valley depuis Forrest Gump Point

Se loger lors d’un road trip aux USA

La solution de base, typique et qui fait gentiment rêver les voyageurs à l’imaginaire remplis de films américains est bien sur le motel.

Le nom “motel” est la contraction de “motor hotel”, et désigne traditionnellement des logements situés le long des grands axes routiers.

Le prix de la chambre varie d’une trentaine d’euros la nuit pour un voyageur seul, et peut monter à plusieurs centaines d’euros dans certains établissements.

Bref comme partout, on trouve de tout !

Road trip aux USA

Les prix montent souvent avec la localisation, notamment la proximité d’un parc national.

Mes logements m’ont couté en général entre 80 et 110€ la nuit, pour 3 personnes donc ! ( entre 25 et 40€ / personne / nuit).

Exception pour Yosemite où j’ai payé 150€ pour une nuit (sans petit déjeuner, c’était le seul dans ce cas)… et Las Vegas où je me suis offert un hôtel sur le Strip, ce qui forcément coute plus cher.

Je vous partagerais les liens vers chacun de mes logements au fil de l’article.

Si vous cherchez une solution facile, bon marché et sans vous casser la tête, vous pouvez vous rabattre sur les motels de la chaine super 8.

Une sorte d’hôtel ibis / formule 1. Une chambre triple coute environs 60€, c’est propre, les petit-déjeuners sont ok. Bref, c’est une solution passe-partout… surtout pour une nuit sur la route.

Pour les plus aventureux d’entre vous le camping peut être une solution.

Les américains adorent camper, on trouve donc pas mal de possibilités.

Attention aux consignes concernant les ours si vous campez dans la Sierra Nevada.

Et sachez que s’il y a des camping dans les parcs nationaux, nombre de ces derniers ne prennent pas de réservations et fonctionnent selon le principe du “premier arrivé premier servi”. Il faut donc arriver tôt pour avoir une place, surtout en haute saison !

(sinon il vous restera toujours des campings aux alentours… ou un bon vieux motel 😉 )

Arrivée à Los Angeles, première étape du road trip aux USA

Los Angeles divise les voyageurs qui y passent : on adore ou on déteste, mais on est rarement indifférent.

Personnellement j’ai adoré. J’y suis restée 3 jours, et c’était clairement trop peu par rapport à ce qu’il y a à voir et à faire.

Rester quelques jours au même endroit à l’arrivée est une bonne idée : ça vous laisse récupérer un peu du voyage (très long) et du jet lag sans ajouter la fatigue de la route d’entrée de jeu.

En 3 jours à Los Angeles j’ai visité :

  • Le signe Hollywood (évidement)
  • Le quartier de Venice Beach
  • Le Getty Center
  • Les studios Universal
  • Hollywood Boulevard
  • Le Griffith Observatory

Pour plus d’info sur ces visites, je vous renvoie vers mes articles sur Los Angeles et Universal Studio.

Signe Hollywood à Los Angeles

A part les studio Universal, ces visites sont gratuites. Par contre le Getty Center ne dispose que d’un parking payant, dont il faudra bien s’acquitter si vous avez un véhicule de location (ce qui sera probablement le cas en road trip et vu la faiblesse des transports en commun locaux…).

Il s’agit d’un prix fixe, peu importe la durée de votre visite, qui varie entre 10 et 20 $ selon le moment où vous vous y rendez : en semaine, en fin de journée, pour un évènement spécial,…

Les Studios Universal ont été un des gros poste de dépense de mon séjour. Comptez entre 100 et 130$ par personne pour l’entrée. Vous trouverez les tarifs les plus avantageux en y allant en semaine et en dehors des congés.

A Los Angeles j’ai séjourné au Hollywood City Inn, un petit motel, pas trop mal situé, et avec un parking gratuit.

Honnêtement je m’y étais prise fort tard pour réserver mes logements, et à Los Angeles je n’avais plus énormément de choix.

Je n’ai du tout regretté mon séjour dans cet établissement, mais je pense qu’il doit y avoir moyen de trouver mieux dans la même gamme de prix en s’y prenant plus tôt.

Los Angeles est vraiment la première étape de votre road trip aux USA : avoir un véhicule est quasiment indispensable vu la taille de la ville et le peu de transports en commun pour la parcourir.

Partir un jour : podcast sur Los Angeles

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

Venice Beach Sign
Universal Studio

Direction les parcs nationaux !

Qui dit road trip dans l’ouest des USA dit parc nationaux : Sequoia, Yosemite, Death Valley, …

Les noms de légende se multiplient sur la carte, remplissant notre imaginaire de paysages rêvés.

Il faut savoir que l’entrée des parcs nationaux est payante. Ce qui permet d’assurer leur entretient, sécuriser certains lieux, etc. .

Le prix varie d’un parc à l’autre de 3$ à 25$ par véhicule. Il s’agit donc d’un prix fixe pouvant couvrir jusqu’à 4 personnes adultes.

Selon le nombre de parcs que vous visitez, le total peut vite grimper. Pour les visiteurs en série il existe le pass “America the beautiful”. Le pass coute 80$ et donne accès au porteur et aux passagers du même véhicule que lui l’entrée libre dans tous les parcs nationaux pendant un an.

Du coup, pour un road trip aux USA où on va certainement visiter de nombreux parcs, il peut vite devenir intéressant !

Pour tout savoir sur ce sujet, je vous renvoie vers mon article dédié au pass America the Beautiful.

Road trip aux USA

Mon voyage avait lieu en octobre, ce qui était la dernière limite pour pouvoir inclure Sequoia et Yosemite dans la boucle.

En effet, en partant de Los Angeles, on remonte la Sierra Nevada. On se retrouve alors au milieu de la chaine de montagne à un endroit où il n’existe qu’une seule route pour faire la traversée vers l’est : la Tioga Road.

Or cette dernière ferme avec l’arrivée de la neige, ce qui arrive généralement début novembre.

Si vous envisagez de faire ce voyage en hiver il faudra donc soit supprimer ces étapes, soit envisager un itinéraire non bouclé en partant de San Francisco et en descendant la Sierra Nevada pour la contourner sous le parc de Sequoia.

Le parc national de Sequoia

Ma première rencontre avec la nature des USA. Et quelle rencontre !

Je rêvais depuis longtemps de voir ces arbres géants. Mon programme me permettait de rester deux nuits à Sequoia, me laissant une journée complète pour découvrir le parc.

Sequoia National Park

Petit fail cependant dans ce plan : notre motel était situé assez loin de l’entrée du parc… Et quand on rentre dans le parc, on n’est pas du tout au pied des Sequoias. Il fallait monter un col pour aller les voir, et nous devions ainsi ajouter une bonne heure de route à un itinéraire déjà bien long.

D’autant qu’on n’avait pas pensé à acheter de quoi pique-niquer la veille.

Bref on a perdu du temps bêtement.

Faites donc attention à ces points pour votre organisation.

Pour des idées d’activités à faire à Sequoia, je vous renvoie vers mon article dédié.

À Sequoia j’ai séjourné au motel Super8 de Lindsay. Un peu loin donc, mais j’ai fait mes résa fort tard et je n’ai pas trouvé plus proche sans devoir payer une petite fortune…

J’ai payé en tout 120€ pour 2 nuit (chambre triple toujours).

Sequoia National Park
Sequoia National Park
Sequoia National Park

Le parc national de Yosemite

J’avais une journée de prévue pour faire le trajet jusqu’à Yosemite. Ce qui m’a laissé le temps de profiter de la fin de l’après-midi dans le parc et du coucher de soleil.

Le lendemain il était prévu de passer la journée dans le parc et de partir peu avant le coucher du soleil en direction de Mammoth Lake.

Le but était de couper en deux la très longue route jusque la vallée de la mort. Surtout vis-à-vis des enfants qu’on n’avait pas envie de bloquer une journée entière en voiture.

Je ne vous étonnerais pas en disais que mon temps sur place a été beaucoup trop court. Mais c’était la seule solution pour passer par Yosemite, et je n’arrivais simplement pas à renoncer à cette visite.

Comme pour Sequoia la visite ne s’est pas passée comme prévue : une épidémie de gastro a sévis parmi notre petit groupe.  (nous voyagions à 2 familles dans un monospace)

Pour mon court passage à Yosemite j’ai logé au Cedar Lodge à El Portal. Un des hôtels les plus chers du séjour, petit déjeuner non compris. Bref c’est aussi pour ça qu’on n’est pas resté deux nuits !

Encore une fois je m’y suis prise fort tard, donc c’est un peu de ma faute si je n’avais plus que cette option.

Ma nuit en chambre triple a couté 150€.

Partir un jour : podcast sur Sequoia et Yosemite

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

Yosemite National Park

Le parc national de la Vallée de la Mort (Death Valley)

À Mammoth Lake, j’ai séjourné au Austria Hof Mammoth Lake. Ma nuit en chambre triple m’a couté 105$, déjeuner compris.

Depuis Mammoth Lake il faut encore une journée presque complète pour rejoindre la vallée de la mort.

Bon, on a un peu trainé à midi en prenant une pause digestion dans une plaine de jeu histoire de laisser les enfants se défouler un peu et leur permettre de faire autre chose que rester assis dans la voiture.

C’est donc en milieu d’après-midi que nous avons atteint les contreforts de la Death Valley.

Après un petit arrêt au Rainbow canyon, nous faisons un rapide check-in au motel de Panamint Spring et nous mettons en route pour une rapide première visite dans la vallée.

J’ai pu ainsi profiter du coucher de soleil aux Mesquite Flat Sand dunes. Vue de fou pour voir l’astre décliner et super terrain de jeu pour se défouler après cette longue route !

Road trip aux USA : Death Valley

Le lendemain nous profitons un maximum de la vallée en enchainant les visites dans un ordre qui nous rapproche peu à peu de la sortie de l’autre coté., direction Las Vegas.

Je pense que la Vallée de la mort est le parc qui m’a le plus marquée lors de mon road trip aux USA.

J’ai adoré chacun des parcs visités, mais les paysages arides de la vallée qui présentent pourtant énormément de diversité à mesure que la route défile m’ont vraiment marquée !

Le motel de Panamint Spring était relativement cher : environs 120€ la nuit en chambre triple. Mais ici la localisation était vraiment pas mal, et le petit déjeuner super !

Et sauf dormir dans la vallée même (ce qui est vraiment cher, sauf en camping, mais alors c’est vraiment chaud), le motel de Panamint Spring est quasiment la seule option. ( Panamint Spring se limitant au motel et à une pompe à essence )

En préparant mon road trip aux USA j’ai vu des voyageurs qui suggéraient de dormir à Lone Pine. Je ne conseillerais vraiment pas cette option : depuis Lone Pine il faut compter presque 2 heures de route pour rejoindre le visitor center (qui est un des premier point que l’on croise dans la vallée).

Selon la saison il faut impérativement faire certaines visites assez tôt. La chaleur pouvant vite devenir insoutenable en milieu de journée.

Du coup, en ajoutant 2 heures de route pour rejoindre la vallée, il faut se lever vraiment tôt, et sans doutes être un peu crevé pour faire la visite. Est-ce que ça vaut vraiment les quelques euros économisés ?

Partir un jour : podcast sur la vallée de la mort

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

Death Valley
Vallée de la mort
La vallée de la mort a été mon coup de coeur lors de mon road trip aux USA

Court séjour à Las Vegas

Le but était de profiter de Las Vegas pour rester deux nuits au même endroit et se reposer un peu après la course kilométrique qu’on venait de faire.

Chiller un peu au bord d’une piscine dans la sin-city ça avait un côté amusant.

J’avais aussi décidé que quitte à aller à Vegas, il fallait le faire à fond : hôtel sur le strip, jouer sur une machine à sous (j’ai joué 1$  :D), aller voir un show,…

Du coup vous vous doutez bien que ça ne fut pas la partie la plus économe du séjour. Mais c’était prévu et budgétisé ainsi en amont donc pas de surprises.

Signe de Las Vegas

À Vegas j’ai séjourné au Park MGM. J’ai payé 300$ pour deux nuits + le parking.

En ce moment le parking est gratuit, afin de relancer l’activité de la ville suite à la crise sanitaire du covid 19.

Ce sont de nouveau des tarifs de dernière minute. À Las Vegas les prix varient fortement selon l’avance à laquelle on réserve et si on vient en semaine ou durant un évènement spécial.

Je vous renvoie également vers mon article sur Las Vegas pour des idées de visites, et des conseils pour obtenir des réductions dans la ville !

Je l’ai dit, j’ai profité de mon passage pour assister à un des célèbres show proposés dans la ville.

Ça a été l’occasion de réaliser un rêve de très longue date : voir un spectacle du Cirque du Soleil. Et quel spectacle !  J’ai choisi “Ô”, un spectacle en partie aquatique qui prend place dans une salle spécialement conçue pour dans le Bellagio.

On ne va pas se mentir ni le Cirque du Soleil, ni Las Vegas n’ont la réputation d’être bons marchés… Ce caprice m’aura couté 100$ la place. Mais je n’ai absolument aucun regret !

Las Vegas de nuit

Le parc d’état (state park) de la Valley of fire

Petit arrêt découvert et décidé sur le tard : la Valley of fire.

Un petit state parc proche de Las Vegas.

C’est la rencontre avec les premiers cailloux rouges. Le sol commence à se teindre des nuances chaudes qui nous accompagnerons pour la suite du voyage.

Valley of fire
Valley of fire

N’étant pas un parc national, la Valley of fire n’est pas couverte par le pass America the Beautiful. L’entrée coute donc 10$ par véhicule.

Vous trouverez plusieurs promenades à faire dans le parc, et si vous trainez un peu sur Instagram vous devriez reconnaitre quelques vues qu’on croise de façon assez récurrente sur le réseau social. Notamment la route principale !

En fin de journée, nous prenons la direction de Kanab où nous passerons la nuit.

Partir un jour : podcast sur Las Vegas & la Valley of fire

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

Valley of fire
Valley of fire
Valley of fire

Le parc national de Zion

Je suis passée à côté de Zion national park. Je pense qu’une journée est trop peu pour en profiter, mais surtout que pour apprécier ce parc, il faut vraiment partir en promenade.

On peut parcourir le fond de la gorge du parc via des navette et apprécier quelques vues sympathiques, mais c’est assez limité, et pas foufou.

Or il y a tellement de retour enjoués sur Zion parmi les voyageurs. Leur point commun étant d’avoir fait une ou plusieurs des grandes marches du parc, je soupçonne donc que le secret de Zion se trouve là.

Avec le lutin ça n’était pas trop possible, du coup je garde un souvenir mitigé de Zion…

Ceci dit, renseignez-vous avant de l’écarter ! En été il y a des promenades faisables en famille les pieds dans l’eau qui ont l’air bien sympas !

Zion national Park
Zion national Park

Lors de mon séjour à Zion je suis restée au motel “Parry Lodge” à Kanab.

J’ai payé 190€ pour deux nuits en chambre triple. Et je pense que c’est là que j’ai eu le meilleur petit déjeuner du séjour !

La ville de Kanab est une bonne solution pour visiter la région : on est proche de Zion, du Grand Canyon (côté nord), Brice Canyon,… Et vous n’êtes pas trop loin de “the wave”, la merveille géologique accessible uniquement à une poignée de chanceux chaque jour.

Le parc national du Grand Canyon (côté nord)

Était-il indispensable de voir les deux côtés du grand canyon ? Peut-être pas, mais je n’arrivais pas à me décider entre le nord ou le sud. Du coup j’ai évidemment vu les deux, avec évidemment pas assez de temps pour profiter de chaque.

Le sud ce sont les vues les plus connues, alors que le nord est moins fréquenté, avec une superbe foret autour, mais la Colorado river est moins visible au fond du canyon…

Au départ de Kanab j’ai donc passé une petite journée sur la rive nord du Grand Canyon.

Le temps de profiter de quelques points de vue, et deux mini-mini-mini trails et nous repartons en direction de Page où nous passerons la nuit.

Partir un jour : podcast sur Zion et le Grand Canyon

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

Grand Canyon north rim

Page et le lac Powel

Page est une petite ville méconnue qui renferme pourtant quelques visites iconiques de l’ouest des USA.

Si le lac Powell pourrait demander plus de temps, afin de profiter de quelques activités et excursions possible, une journée à Page permet de faire les gros incontournables : Horseshoe Bend et Antelope Canyon.

Je vous conseille vraiment de prendre le temps de vous renseigner sur ces deux sites si vous ne les connaissez pas, il serait dommage de passer à côté !

Pour découvrir mon programme d’une journée à Page je vous renvoie vers mon article dédié.

À Page j’ai séjourné au Lake Powell Canyon Inn . J’ai payé environs 65$ la nuit pour une chambre triple.

Horseshoe Bend
Antelope Canyon

Monument Valley

En milieu d’après-midi j’ai pris la direction de Monument Valley.

J’espérais arriver à temps pour profiter du coucher de soleil sur les mesas, mais la pluie s’est invitée dans le paysage. Les nuages lourds qui ont remplis le ciel n’ont pas laissé le moindre espoir à ce plan initial.

Nous avons donc fait une soirée pizza dans notre chambre de motel.

Le lendemain le ciel ne s’est pas du tout éclairci (donc pas de lever de soleil non plus). C’est donc sous la pluie que nous avons été découvrir ce site.

C’était vraiment un caprice d’aller jusque Monument Valley : nous avons fait un tour au visitor center et pris quelques photos… Et c’est à peu près tout !

Notre voiture n’était pas adaptée pour s’engager sur la piste de terre permettant de s’avancer dans le parc.

Nous avons donc poussé jusqu’au Forrest Gump point (un autre spot photo assez proche), puis nous sommes repartis pour la suite du voyage.

Encore une fois, je ne regrette pas d’avoir été jusque-là : c’est un site mythique. Mais c’est vraiment juste cocher un nom sur une liste sans prendre le temps de découvrir un minimum le site, et ma visite me laisse donc un léger gout amer.

À monument Valley, j’ai séjourné au Wetherill Inn Monument Valley. Le motel est situé à Kayenta, à environs une demi-heure du parc.

La chambre triple m’a coutée environs 100$ pour une nuit.

Monument Valley étant une réserve indienne, le site n’est pas compris dans le pass America the Beautiful. L’entrée coute 20$ par véhicule.

Forrest Gump Point
Monument Valley

Le park national du Grand Canyon (côté sud)

Visite en véritable coup de vent sur la route de monument Valley vers Flagstaff.

C’était un petit détour que je ne regrette pas :

  • J’avais le pass America the Beautiful, donc je n’ai pas eu à payer
  • C’était la fin de l’après-midi, j’ai donc pu profiter d’un coucher de soleil sur le canyon (et je confirme qu’ils sont légendaires !)
  • J’ai juste eu le temps de faire l’aller-retour en navette et profiter des différents points de vue
Road trip aux USA : coucher de soleil sur le grand canyon
Grand Canyon south rim

Évidemment dans l’idéal il faudrait rester beaucoup plus longtemps et faire un des nombreuses promenades du site.

Mais en visite éclair, plutôt que de juste faire des kilomètres sur une autre route sans paysages foufous, c’est quand même bien !

Je suis ensuite repartie en direction de Flagstaff où j’ai dormi au Greentree Hill Flagstaff pour 75$.

Flagstaff, Selligman et la route 66

Depuis Flagstaff je suis partie pour faire un bout de la légendaire route 66.

Ça peut sembler stupide, mais j’étais tellement heureuse de conduire sur cette célèbre route.

On peut observer un bout de la route historique à Flagstaff, mais on se retrouve rapidement sur la nouvelle voie rapide qui la remplace.

Ceci dit peu après Ash Fork, on peut quitter cette dernière pour retrouver la fameuse route 66 d’origine.

Direction Selligman, un peu plus loin.

Une petite étape entre kitch, attrape touristes, et nostalgie de la grande époque de la route.

Un très chouette arrêt pour les enfants, avec toutes les maisons décorées et les personnages du film de Pixar “Cars” qu’on peut retrouver un peu partout plus vrais que nature.

Route 66, le symbole des road trip aux USA
Selligman sur la route 66

Je suis ensuite allée manger à Williams : une ville un peu dans le même esprit, mais plus “sage” dans ses décors, beaucoup plus attrape touristes selon moi.

J’ai terminé ma journée à Phoenix, où j’allais rejoindre une amie (et squatter chez elle). Pas de plan logement ici donc !

La ville de Phoenix

À Phoenix j’ai été visiter le jardin botanique (desert botanical garden) : on avait promis des cactus au lutin, et on n’a pas été déçus !

Gros coup de cœur perso pour la serre aux papillons (je suis fan des papillons)

Phoenix Botanical Garden
Phoenix Botanical Garden

L’entrée coute 25$, une des activités les plus chères de ce voyage.

Personnellement j’ai trouvé le prix un peu abusé, et globalement, je ne suis pas certaine de conseiller de passer par Phoenix… Si vous cherchez un des points à retirer de ce programme, celui-ci est à considérer sans hésitations.

Le parc national de Joshua Tree

Mon passage a Joshua tree est de nouveau ce qu’on pourrait appeler un bon gros fail.

C’était prévu dès le départ pour n’être qu’un passage assez rapide sur la route du retour vers Los  Angeles. (encore une fois quitte à passer à côté, autant faire le détour !)

Malheureusement des problèmes sur la route m’ont retardée et si mon arrivée était prévue initialement en milieu d’après-midi, il faisait nuit noir lorsque j’ai atteint l’entrée du parc… Où je n’ai même pas pu rentrer car l’entrée où je me trouvais était fermée à cause des dégâts des dernières pluies sur la route.

Mon motel se trouvait de l’autre côté, j’allais devoir contourner entièrement le parc pour aller dormir (une heure de route en plus, yeah !).

Du coup, bien décidée à aller voir des arbres légendaire de plus près je me suis levée aux aurores le lendemain et j’ai été les admirer au lever du soleil.

Joshua Tree

En même temps je m’en foutais d’être morte de fatigue, il me restait juste à me remettre en route vers l’aéroport de Los Angeles et attraper mon vol de retour…

Pour cette dernière nuit j’ai dormi au Super 8 de Yucca Valley (70$ la chambre triple).

Partir un jour : podcast sur Page et Monument Valley & fin du road trip aux USA

Louer une voiture aux USA

Pour faire un road-trip aux USA, la location de voiture est quasiment une obligation. Ne comptez pas sur les transports en commun pour vous aider à rallier les différents sites. (En même temps en train ça n’est plus vraiment un road trip…)

Du coup à moins de partir en voyage organisé, la voiture de location est votre seule option. À moins que vous ne préfériez un camping-car, mode de vacances également très répandu aux USA…

Je ferais un article dédié à ce sujet et à la conduite aux USA. Mais le sujet ici est le budget, on va donc aborder de point.

Nous avons loué notre voiture de la sortie de l’aéroport et l’avons redéposée au même endroit juste avant d’aller attraper notre vol de retour. 3 semaines complètes de location donc.

Comme nous voyagions à 2 familles nous avions loué un monospace. Un format de voiture certainement plus cher qu’une voiture “normale”.

La location nous a couté environs 600 €, assurances comprises.

En ce qui concerne l’essence, nous en avons eu pour environs 300$ ce qui a couvert les 2140km du voyage. Encore une fois, notre gros monospace n’était certainement pas le modèle le plus économique de ce côté.

Road trip aux USA

Autres dépenses pour un road trip aux USA

La nourriture

Quelques autres dépenses à prendre en considération pour faire un road trip aux USA…

En ce qui concerne la nourriture, un plat dans un restaurant coute autour de 15$.

Les boissons soft sont très souvent “à volonté”.

On trouve évidement des tas de restaurants franchisés à divers degrés de nourritures chimiques, pour un budget un peu moins cher. Si chaque agglomération possède à minima son Mc Donald, son KFC et son Taco Bell, on a réussi à éviter ces franchises à chaque foi et trouver des alternatives plus avenantes à nos yeux.

Attention par contre à Las Vegas où les prix sont un peu plus élevés (surtout sur le strip).

Manger à un buffet d’un des grands casinos est aussi une expérience à faire si vous en avez l’occasion, mais attention c’est ici vraiment très cher ! (Vous trouverez sur mon article sur Las Vegas des astuces pour avoir des réductions)

Ne comptez par contre pas trop sur les grandes surfaces pour vous fournir en nourriture de pique-nique. Autant acheter des sandwiches triangles tout fait, ça sera de toute façon la même qualité pour moins cher et plus rapide à faire.

L’ESTA

Enfin la dernière somme à prendre en compte pour préparer votre voyage aux USA est l’ESTA. Il s’agit d’un système électronique d’enregistrement des voyageurs à faire obligatoirement avant même de prendre la direction de l’aéroport.

C’est simple, vous ne pourrez pas embarquer si vous n’êtes pas en ordre de votre ESTA. (Pensez donc à vous y prendre à l’avance, qu’il ait le temps d’être validé !!!)

L’ESTA coute 14$, faites attention à ne pas vous faire avoir en passant par un des nombreux sites vous le proposant pour (beaucoup) plus cher !

Le mieux reste de le faire directement sur le site officiel : https://esta.cbp.dhs.gov/

Road trip aux USA

Bilan de ces trois semaines de road trip aux USA

Ce circuit nous a fait rouler 2140 km en 3 semaines. Nous avons traversé 4 États, et “visité” 5 parcs nationaux.

Je regrette de n’avoir pas pu passer plus de temps pour profiter mieux de chaque sites, mais il y a tellement de choses incroyables à voir dans la région que c’est vraiment difficile de renoncer à certains lieux pour mieux en voir d’autres.

Cet itinéraire convient sans doutes pour un premier aperçu de la région, mais il survole beaucoup trop les diverses destinations.

Je vous conseillerais donc de le scinder en deux et de faire un seul des deux côtés :

Los Angeles – Sequoia – Yosemite – Death Valley – Las Vegas (et la Valley of fire) d’un côté… et pourquoi pas si vous avez suffisamment de temps en profiter pour envisager de ne pas boucler et ajouter San Francisco comme point de départ ou d’arrivée ?

Grand Canyon, Page, Monument Valley, Zion, et ajouter un tour dans les parcs de l’Utah : Brice Canyon, Capitol Reef, Arches, Canyon Land,… et bien évidement tenter votre chance pour aller voir the Wave !

Organiser un road trip aux USA itinéraire et conseils

Cet article contient des liens d’affiliation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.