Le Parc Guëll à Barcelone, parties gratuites et payantes

Le Parc Guëll, un des chefs d’œuvre de Gaudi, fait partie des visites incontournables à Barcelone.

Les œuvres de l’architecte se cachent dans de nombreux endroits de la ville. Mais je pense néanmoins que ce sont le parc Guëll et la Sagrada famillia, la cathédrale de Barcelone, les deux réalisations les plus connues du génie.

Je me souviens de mes parents de retour d’un voyage dans la région qui m’ont parlé de Gaudi, et surtout de ce parc, pendant des heures tant le lieu leur avait plu.

Aussi, quand des années plus tard je suis enfin partie à la découverte de la capitale de la Catalogne, je comptais bien aller y faire un tour.

Le Parc Guëll à Barcelone

Imaginé par l’architecte Alphonse Gaudi, il prenait à l’origine place dans un projet de quartier résidentiel de luxe.

Le projet initial a finalement été abandonné, mais le superbe parc est resté, pour le bonheur des promeneurs. Le site est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Malheureusement, ce lieu emblématique de la ville est victime de son succès. Aussi, depuis quelques année la ville a décidé de revoir les accès de ce parc afin de préserver le lieu, mais aussi de garantir des visites agréables aux promeneurs.

J’ai ainsi découvert que pour aller voir la célèbre salamandre, il fallait payer.

Mais heureusement une très grande partie du parc reste gratuite.

La partie gratuite du Parc Guëll

La partie haute du parc reste en accès libre. C’est-à-dire une très grande zone du parc. Car finalement la place payante est une zone très réduite dans le bas.

Même sans payer, il y a toujours moyen de profiter du lieu.

J’ai visité Barcelone fin février et il faisait très agréable dans le parc, avec un petit rayon de soleil.

Évidemment, les éléments à voir sont probablement moins marquants, mais la visite reste intéressante et plaisante. C’est une visite plus nature et plus sauvage que la partie payante.

En m’y promenant, j’ai pu observer entre les arbres quelques villas, vestiges du projet initial du parc.

Plusieurs passages du parc sont décorés avec des agencements de pierres. Témoignages du lien entre Gaudi et la nature.

Je me dirige ensuite vers l’entrée de la zone payante.

Promenade dans la partie gratuite du parc
Promenade dans la partie gratuite du parc
Citation de Gaudi

Le parc Guëll, partie payante

La partie la plus connue du parc, comprenant entre-autre, la place et la célèbre salamandre, est désormais en accès payant.

Pour pouvoir s’y rendre, il faut acheter un ticket et choisir un créneau horaire. Attention à bien respecter l’heure choisie, si vous arrivez avec plus de 30 minutes de retard, l’entrée vous sera refusée.

De même si vous décidez de prendre votre entrée sur place, c’est encourir le risque que le parc soit déjà complet et vous voir donc refuser l’accès.

Par contre une fois à l’intérieur, vous pouvez rester autant de temps que vous le souhaitez.

Vous êtes également libre de circuler dans la zone comme bon vous semble. Il n’y a pas de circuit imposé.

Pour ma part j’ai commencé par aller voir la lavandière et son portique.

La lavandière est l’unique figure humaine du parc, elle prend forme sur l’une des colonnes d’un chemin sur le côté de la place.

La lavandière
La passage de la lavandière

Je suis ensuite descendue voir la maison Gaudi. L’entrée de la maison n’est pas comprise dans le billet du parc. N’ayant pas le temps d’en faire la visite, je me suis contentée de contempler sa façade.

Après avoir admiré les mosaïques qui décorent chaque recoin de l’endroit. Je monte les marches en direction de la salamandre. Le plus célèbre des dragons de Barcelone.

Sans surprise, elle est prise d’assaut par une horde de touristes qui veulent se prendre en photo devant.

J’engage alors un jeu de patience pour tenter de la capturer avec le moins de monde possible.

Le Parc Guëll à Barcelone
Détail de la maison Gaudi
Détail dans le parc Guëll
Le Parc Guëll à Barcelone
Détail des mosaiques
Détail de la salamandre

Je remonte ensuite en direction du temple dorique. Une forêt de colonnes couverte. À l’origine, le lieu était prévu pour accueillir un marché.

Je prends le temps de lever les yeux vers les mosaïques au plafond.

Le temple dorique
Plafond du temple Dorique
Plafond du temple Dorique
Plafond du temple Dorique

Il me reste la dernière partie à découvrir, la Plaça de la Natura, et le fameux Banc de Tracadis.

Je prends le temps de m’assoir dans une alcôve de ce dernier et profite durant de longues minutes du cadre.

Il y a étrangement peu de monde sur le banc, comparé à la foule près de la salamandre et de la maison Gaudi.

Le banc de Tracadis
Le banc de Tracadis

Infos pratiques

L’entrée pour la partie payante coute 10€ par personne. (7€ pour les enfants à partir de 7 ans)

L’horaire d’entrée est fixe, mais une fois à l’intérieur vous pouvez rester autant de temps que vous le souhaitez.

Je vous conseille d’acheter votre entrée pour le parc à l’avance via le site officiel. Il est possible d’acheter les billets à partir de 3 mois avant votre visite.

Vous pouvez également prendre vos billets directement au parc, mais c’est courir le risque que ça soit déjà complet en cas d’affluence.

Se rendre au Parc Guël

Depuis quelques mois, le billet du parc acheté en ligne inclus une navette gratuite (le bus Guëll) depuis la station Alfons X (M4)

Si vous n’avez pas acheter vos entrées à l’avance, ou si vous ne pouvez pas utiliser la navette gratuite, il est possible de rejoindre le parc en transport en commun :

  • Métro, ligne verte (L3), stations Lesseps ou Vallcarca (~20 minutes à pied)
  • Bus, lignes H6, D40, arrêt de Travessera de Dalt (~10 minutes à pied)
  • Les bus touristiques de la ville proposent un arrêt au parc.

Pour les PMR il existe un circuit adapté dans le parc. Je vous conseille de prendre les renseignements avant la visite car le parc est grand et possède beaucoup d’endroits avec escaliers, chemins irréguliers, …

Découverte du Parc Guëll à Barcelone

Acheter un guide sur Barcelone

Pourquoi ces liens Amazon?

Si vous avez un petit libraire près de chez vous, allez acheter vos guides voyages chez lui ! (c’est mieux ! )

Si par contre vous comptez de toutes façons l’acheter en ligne, en utilisant les liens d’affiliation ci-dessus, vous me permettez de retoucher quelques centimes sur la vente. Une façon comme une autre de me remercier si par hasard le contenu vous a plu ou vous a été utile.

Sinon vous pouvez également laisser un commentaire, pour un blogueur, ça n’a pas de prix de lire vos retour sur ses textes !

Catégories : Barcelone, City-trip, Espagne, Europe, et Voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.