Deprecated: Optional parameter $sharing_type declared before required parameter $rop_auth_token is implicitly treated as a required parameter in /home/u851698776/domains/sauts-de-puce.fr/public_html/wp-content/plugins/tweet-old-post/includes/admin/services/class-rop-twitter-service.php on line 891
Le Lac Kawaguchiko : vues sur le Mont Fuji et promenade dans la nature

Le Lac Kawaguchiko : vues sur le Mont Fuji et promenade dans la nature

Japon - 29/01/2024

S’il y a un incontournable au Japon, c’est sans doute le mont Fuji !

Le volcan, plus haute montagne du Japon, et véritable symbole de l’archipel, est une des premières images que l’on associe au pays.

Pour moi il était impensable de ne pas aller le voir. D’autant que ça me permettait de faire une sortie plus nature entre mes visites de villes.

Pour ma rencontre avec le mont Fuji (Fujisan de son petit nom), j’ai choisi de me rendre au lac Kawaguchi. Une destination facilement accessible depuis Tokyo qui offre de jolis points de vue.

Je n’ai pas fait l’ascension pour plusieurs raisons : comme toujours on voit mieux un élément en étant à côté plutôt que dessus, je n’avais pas le temps dans mon programme de séjour, et, lors de mon passage il faisait encore trop froid et l’ascension n’était pas encore réouverte. (Ce qui est un argument choc pour ne pas le faire, il faut le reconnaitre)

Si comme moi vous avez donc simplement envie d’une journée calme à profiter d’une vue sympa sur le mont Fuji, je vous embarque dans ma découverte de Kawaguchiko.

Cela dit si vous manquez de temps pour dédier une journée de visite au célèbre volcan sachez qu’il est tout à fait possible de le voir sans avoir besoin de se rendre à ses pieds. Rendez-vous pour ça en fin d’article.

Vue sur le Mont Fuji avec le lac en premier plan. Le sommet de Fujisan est enneigé. Le ciel est bleu avec quelques nuages très éparses. Au premier plan, on voit quelques roseaux dans l'eau du lac. Je trouve cette photo très apaisante

Note : Cet article contient des liens d’affiliation. Si vous effectuez un achat via ces liens, je touche une commission, et c’est évidement sans coût supplémentaire pour vous !

Le lac Kawaguchi

On va planter rapidement le décor si vous ne connaissez pas la région.

Au beau milieu d’une chaine de montagnes, une large plaine prend place et au centre ce volcan a la silhouette parfaite.

Il est seul, il est beau, il est majestueux.

La neige qui couvre son sommet lui donne un air vétéran, calme et solennel.

Ça n’est vraiment pas compliqué de comprendre pourquoi il est autant vénéré.

Et à ses pieds se trouvent 5 lacs, qui sont autant de points très sympas pour aller admirer le mont Fuji.

Le Lac Kawaguchi bénéficiant de bons retours de voyageurs et étant facilement accessible depuis Tokyo, c’est lui que j’ai donc choisi comme point d’observation du mont Fuji.

Et après coup, je n’ai aucun regret sur ce choix. La vue avec le lac est très sympa !

J’ai donc embarqué un matin depuis la gare de Tokyo en direction de Kawaguchi. Petite remarque la dernière partie du trajet n’est pas couverte par le JR Pass, il faudra compter un petit supplément. (environs 7,50€)

En sortant de la gare je fais un rapide tour au bureau d’informations touristiques. J’en ressorts avec des conseils sur les vues sur le mont Fuji, comment me déplacer en bus et un itinéraire de promenade.

Je profite également d’être en ville pour acheter de quoi manger à midi dans un Konbini : pas de restaurant ce midi, on part en promenade !

Observatoire du mont Fuji : une vue plus originale et départ de promenade

Je prends la direction de l’observatoire du mont Fuji.

Pour décrire l’endroit rapidement : c’est le point touristique/familles pour voir le volcan.

Un petit téléphérique m’emmène au sommet d’une colline d’où on profite d’une vue imprenable sur Fujisan.

Vous trouverez un spot photo, un photographe officiel, des mascottes, une petite boutique de souvenir. Un peu plus loin une étrange structure : dans une petite cour des panneaux où vous pouvez glisser votre tête pour vous prendre en photo sur un corps de samouraï. Des enceintes diffusent des bruits de combats épiques.

Sur le côté une petite tour mène à une avancée donnant sur le mont Fuji. Vous pouvez donc venir le voir quelques mètres plus haut qu’au premier spot.

Bon… Honnêtement, ça n’est pas l’endroit que je vous conseillerais. À la limite avec des enfants pourquoi pas. Si la vue est sympa, j’ai trouvé bien mieux plus loin.

Maintenant je n’attendais pas grand-chose de l’observatoire et s’y j’y suis montée, c’est parce que c’était le point de départ de ma promenade du jour.

Passé la cour des samouraïs, je continue le chemin et m’enfonce dans la forêt.

Signe à l'entrée du téléphérique. Un panneau présente une illustration en pictogrammes du le mont Fuji, un téléphérique, un castor, un lapin et deux fleurs de cerisier.  En dessous le texte en japonais et anglais indique le "Téléphérique du Mt. Fuji".
La station d'arrivée du téléphérique de l'observatoire du Mont Fuji. On voit le lac Kawaguchi en contrebas.
Le téléphérique dans la station d'arrivée.
Le Mont Fuji
Un cloche est fixée dans une structure en forme de cœur. On peut voir le mont Fuji au loin.
La cour des samouraïs avec le tremplin d'observation que je décris dans l'article.

Promenade dans la nature sur les hauteurs du lac Kawaguchiko

Le début de la promenade est très agréable.

Le sentier s’enfonce dans la forêt. Je suis au calme dans la nature, et, semblant m’accompagner, le mont Fuji ponctue mon avancée de ses apparitions entre les arbres.

Peu à peu, le sentier bifurque et je laisse derrière moi la silhouette du volcan.

Après quelques minutes de marche j’arrive à un embranchement stratégique.

Et là je vous plante le décor.

Lorsque je me suis renseignée sur la promenade, la personne de l’office du tourisme a fort insisté pour que je ne rate pas l’embranchement : il faut absolument que je redescende sur le lac à ce point-là, sinon je pars pour une marche de 4-5h vers un refuge en pleine montagne. Aventure pour laquelle je ne suis pas du tout équipée !

Jusqu’ici il y avait un seul sentier donc je suis relativement confiante de ma localisation.

Mais le plan que j’avais reçu ne correspond pas exactement à ce que je vois.

J’aurais dû par exemple traverser une route, je ne l’ai jamais vue.

Le GPS de mon téléphone est dans les choux.

J’aurais pu regarder les panneaux d’indication me direz-vous ?

Je vous mets une photo de ce dernier pour que vous visualisiez le problème.

Un panneau indicateur. Le texte dessus est quasi complètement effacé et donc illisible. (pas que je sache lire le japonais de toutes façon, mais là ça devient vraiment compliqué !)

Le fait qu’ils donnent les indications en japonais n’est pas un vrai soucis, il suffit de comparer le caractère avec celui de la destination sur la carte. Sans savoir lire le japonais, un petit jeu des 7 erreurs entre les Kanjis permet de vérifier qu’on est sur la bonne voie.

Mais encore faut-il parvenir à voir ce qu’il est écrit sur le panneau.

À force de déchiffrage et comparaison avec la carte, on obtient une quasi-certitude de ne pas se tromper.

En tout cas, on l’espère, le chemin descend fort et on n’a pas envie de devoir tout remonter si on s’est loupé !

La promenade se poursuit donc dans la pente qui doit nous ramener au lac.

On est vraiment seuls sur ce chemin, et avec le beau soleil de ce jour-là qui perçait entre les arbres, ce fut vraiment une petite marche agréable.

Nous arrivons finalement bien au bon endroit, et rejoignons l’arrêt de bus tout proche comme conseillé par l’office du tourisme.

Nous prenons ainsi une navette vers le dernier point de cette journée.

un sentier dans la forêt.
Le mont Fuji apparaît entre les arbres.
un sentier dans la forêt.
un sentier dans la forêt.

Parc Oishi : ma vue préférée sur le mont Fuji depuis le lac Kawaguchiko

Le parc Oishi est une sorte de petit jardin botanique en bordure du lac.

On se promène cette fois au bord du lac et la vue est juste TOPISSIME !

J’ai eu beaucoup de mal à lâcher mon appareil.

Mais finalement le froid m’a rattrapée à force de rester sur place à prendre des dizaines de photos. Du coup je me suis dirigée vers les quelques bâtiments à proximités où j’ai pu trouver un petit restaurant/ salon de thé.

Je me suis assise à une table près de la fenêtre, bien au chaud, en sirotant un chocolat chaud/chantilly, j’ai rempli mes yeux du mont Fuji.

Est-ce que je suis retournée prendre des photos une fois sortie ?

Evidement !

Mais à ma décharge, on arrivait au début de l’heure dorée. Ce moment de la fin de journée que les photographes adorent où la lumière devient juste magique.

Malheureusement, l’heure du dernier bus approche et je n’aurais pas l’occasion d’y rester aussi longtemps que je l’aurais souhaité.

Je profiterais de l’embrasement du mont Fuji depuis la fenêtre du bus.

Le trajet vers la gare étant en effet un immense panorama du lac et du du volcan. L’occasion de me remplir une dernière fois les yeux avant de repartir vers Tokyo.

Le Mont Fuji avec le lac Kawaguchi au premier plan
Un chemin de bois dans le parc Oishi longe le lac Kawaguchi. Dans le fond on aperçoit le mont Fuji
Un chemin entre les plantation du jardin botanique du parc Oishi
Une barque est amarrée au bord Kawaguchi du lac dans les roseaux.
deux chocolats chaud sur une table devant une fenêtre à travers laquelle on aperçoit le Mont Fuji
Le Mont Fuji avec le lac Kawaguchi
Un bateau à moteur passe sur le lac Kawaguchi devant le Mont Fuji

Autres vues sur le mont Fuji

Si la lecture de cet article ne vous a pas convaincue, ou si vous n’avez pas assez de temps pour dédier une journée au mont Fuji, sachez qu’il est possible d’admirer le célèbre volcan sans avoir nécessairement besoin de se rendre à ses pieds.

Voir le mont Fuji depuis le train

Une façon très connue de voir le volcan d’assez près est durant le trajet de Shinkansen Tokyo ↔ Osaka/Kyoto.

En effet, la ligne de train passe littéralement devant.

Je vous conseille de réserver votre billet au guichet, vous pourrez ainsi demander à l’agent de vous mettre du bon côté pour profiter de la vue. C’est la façon la plus sûre de ne pas se louper. (Oui parce qu’il faut forcément être du bon côté, sinon on ne le voit pas)

vue sur le Mont Fuji depuis le train.

Voir le mont Fuji depuis Tokyo

En réalité il n’y a pas besoin de quitter Tokyo pour voir le mont Fuji. Ils sont en réalité éloignés de moins de 100km.

En revanche il faut que la météo soit bonne, et il sera forcément assez petit à l’horizon.

Personnellement, j’ai pu le voir depuis la Tokyo Tower. Mais il y a plein de points d’observations qui permettent de le voir depuis Tokyo, dont certains gratuits.

Vue sur Tokyo et le Mont Fuji

Voir le mont Fuji depuis Kamakura

… à condition de ne pas se louper comme moi.

Un des spots connus pour voir le mont Fuji est depuis la plage de Kamakura.

À condition d’être du bon côté de la plage (ce qui n’était pas mon cas) et que la météo soit clémente (ce qui n’était pas mon cas non plus).

Je ne suis pas certaine de vous conseiller ce spot. Si j’ai apprécié ma journée à Kamakura ça n’a pas été la visite la plus marquante de mon séjour.

Mais si vous êtes décidés à y aller, et si vous n’avez pas encore pu voir le Mont, vous avez vos chances du côté Est de la plage.

Vous serez alors un peu plus proche que depuis Tokyo. Cependant avec la mer, l’air peut vite se voiler masquant ainsi la vue.

Je pense donc que ce spot est plutôt envisageable par temps frais et à éviter en été.

Ce sont les 3 vues « bonus » du mont Fuji que j’ai testé, mais en réalité il y a énormément d’endroits pour pouvoir le voir !

Je vous conseille cet article de Japan Travel qui en propose une belle liste.

Des planches à voile sur la mer à Kamakura. Je ne suis pas du bon et coté et il y a des nuages, donc pas de mont Fuji.

La météo et le mont Fuji

Alors avant toutes choses, une précision importante : la météo n’est pas votre amie. Selon la saison le mont Fuji peut se montrer très timide. (Très, très, très, timide)

Un grand soleil à Tokyo, qui se trouve à 90km ne vous garantit pas du tout de le voir.

En réalité, un grand soleil dans toute la région ne vous garantit pas de le voir !

C’est ce qui m’est arrivé pour ma première rencontre avec le mont Fuji.

Je devais voir pour la première fois la montagne lors de mon trajet en train vers Osaka.

Grand ciel bleu sur tout le trajet en train, sauf UN nuage accroché au sommet du mont Fuji et qui ne laissait que sa base visible.

C’est pour ça que le matin où j’avais prévu d’aller au lac Kawaguchi, j’avais bien retenu la leçon et bien avant de prendre le train, j’ai consulté la météo et les webcams de la région.

En partie rassurée, j’ai pu voir le volcan sous un ciel relativement dégagé avant de prendre mon train.

Tout au long de ma journée j’ai pu voir des nuages s’accrocher au sommet avant de s’estomper peu à peu.

J’ai eu de la chance, clairement il aurait pu à tout moment disparaitre !

Le mont Fuji et le lac Kawaguchi

Infos pratiques

Le train vers le lac Kawaguchi

Comptez 2h30 de trajet pour rallier Tokyo et Kawaguchiko

Le trajet n’est pas entièrement couvert par le JR PASS.

Il faudra faire un changement en gare de Ōtsuki pour un train de la compagnie Fuji Kyuko.

Le ticket coute environs 1200¥ (~7,50€).

site Officiel de la Fuji Kyuko

Information sur les navettes à Kawaguchiko

Pour vous déplacer facilement autour du lac vous pouvez utiliser le service de navettes.

Celles-ci sont payantes, et acceptent les cartes Pasmo et Suica.

Pour relier la gare et le parc Oishi, il faut prendre la ligne rouge.

Site officiel des navettes de Kawaguchiko

Si cet article vous à plu, merci de le partager !

Une journée pour profiter de la vue sur le Mont Fuji : rendez vous au lac Kawaguchi.
Je vous propose un programme d'une petite journée avec promenade dans la nature et point de vue super sympa sur le volcan.
Venez lire mon article sur le blog !

Trouver un logement à proximité

J’ai choisi de faire l’aller-retour sur la journée pour des raisons de praticité. J’avais besoin d’être sur Tokyo le lendemain matin pour pouvoir partir tôt à Nikko.

Mais je sais qu’il est courant de choisir de passer la nuit face au mont Fuji.

Il y a apparemment moyen de trouver des ryokans avec des onsens face au volcan (ouioui)

 

Note : Cet article contient des liens d’affiliation. Si vous effectuez un achat via ces liens, je touche une commission, et c’est évidement sans coût supplémentaire pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaire(s)

  • avatar de Sarah

    Sarah - 02/02/2024

    Ah le fameux ! Je ne suis allée qu’à Tokyo pour le moment, et pas de bol pour moi la vue était bouchée depuis la Tokyo tower. Mais je compte bien réitérer l’expérience, et cette fois réaliser une randonnée sur ses flancs 🙂
    (tes photos sont superbes !)

    • avatar de Puce

      Puce - 02/02/2024

      Oui il demande un peu de chance le bougre. 😀
      Je te souhaite de le voir pour la prochaine fois… et que la météo soit aussi de la partie pour ta rando !

  • avatar de Charly

    Charly - 02/02/2024

    Je fais comme toi, je cherche toujours de belles vues sur les sommets vers lesquels je me trouve en voyage. C’est aussi une façon de sortir des sentiers battus et d’éviter les foules, en trouvant des petits coins de vie plus authentiques. Bref, j’adore. Comme le mont Fuji.

    • avatar de Puce

      Puce - 02/02/2024

      On est d’accord ! D’autant qu’ici c’est un peu une légende le mont Fuji ! 🙂

  • avatar de Cléme

    Cléme - 03/02/2024

    J’adore le Japon mais malgré deux voyages plus tard, toujours pas vu le Mont fuji..Un prochain voyage est prévu, ce n’est que partie remise. En tout cas je garde précieusement ton article sous le coude =)

    • avatar de Puce

      Puce - 03/02/2024

      Même pas entraperçu depuis Tokyo ? Il s’est montré timide avec la météo ou tu n’étais peut-être pas dans ce coin là du Japon ? C’est pas de chance ! :/
      J’espère que tu auras l’occasion de le croiser lors de ton voyage dans ce cas ! 🙂

  • avatar de Marion

    Marion - 03/02/2024

    Très sympas ces points de vue, ça change des classiques que l’on voit d’habitude !

    • avatar de Puce

      Puce - 03/02/2024

      Oui, j’avais un peu peur d’être déçue en m’éloignant des points de vue classique et finalement ça a été banco !
      La promenade au calme c’était top. Pour l’observatoire je pense que j’ai eu un peu de chance d’être quasi seule. J’ai cru comprendre que les japonais appréciaient l’endroit. 🙂

  • avatar de Saveria

    Saveria - 03/02/2024

    Merci pour ces bons conseils pour admirer le Fujisan. Une nuit dans un ryokan doit être fabuleux!

    • avatar de Puce

      Puce - 03/02/2024

      Pour avoir vu des images, ça doit être vraiment sympa oui !