Podcast voyage | #07: Los Angeles

 

Partir un jour - couverture

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

 

Partir un jour – Épisode 7 : Los Angeles

Los Angeles fut la première étape de notre road trip américain.

Dans cet épisode, direction la cité des anges (Los Angeles en espagnol pour ceux qui ne suivent pas).

Au programme des visites : Le Getty Center, Venice Beach, Universal Studio, Hollywood, Griffith Observatory.

Rémy et moi avions des attentes très différentes de cette ville.

Personnellement, je n’avais aucune idée de ce que j’allais découvrir Je ne connaissais simplement pas du tout la région avant de m’y rendre.

Rémy, en tant que féru de cinéma attendait avec impatience de pouvoir découvrir la ville des stars et du cinéma. Car Hollywood est bien un quartier de Los Angeles.

Comme il avait déjà été aux USA, il pensait arriver en terrain connu.. Mais Los Angeles a bousculé ses attentes. Complètement différente d’autres villes comme New York, la ville a son identité propre. Il en parle dans son article dédié : Los Angeles en trois jours.

Los Angeles a la réputation d’être une ville qui tranche, on l’aime ou on la déteste.

Pour nous deux, ça a été un énorme coup de cœur, et ne regrettons même de ne pas avoir pu y passer plus de temps.

Comme d’habitude, nous vous partageons nos avis et conseils pour découvrir cette destination.

 

Los Angeles - Venice Beach

 

Se déplacer à Los Angeles :  la voiture

Je ne pensais jamais conseiller la voiture pour se déplacer dans une ville… et pourtant Los Angeles et son réseau de transports en commun sous-développé ne peut réellement se visiter qu’ainsi.

Il y a bien l’option du taxi ou Uber, mais votre budget risque de rapidement exploser.

Pour la location de notre voiture, nous sommes passé par Carigami, qui nous a permis de comparer différents loueurs et trouver celui qui nous convenait le mieux.

Le point auquel faire TRÈS attention lors de votre réservation sont les assurances.

La plus importante est la responsabilité civile, et le montant qu’elle couvre. Il faut idéalement aller jusqu’à 1 million de dollars pour être à l’aise.

Je vous conseille de vous renseigner sur les autres assurances essentielles.

Faites également attention aux assurances proposées par le loueur, il peut inclure des couvertures en doublons dans le package dans le but de vous faire payer plus.

Bref les assurances sont une question importante à laquelle il faut consacrer du temps afin d’éviter de (gros) problèmes.

 

Road-trip USA - notre voiture

 

La peur de conduire aux USA

C’est vrai que conduire aux USA, c’est impressionnant : Les grosses voitures (comment je vais manœuvrer ce truc?), les boîtes automatiques (comment on conduit ce truc?), le code de la route légèrement différent (haaaaaarg !).

Je vais être honnête, j’ai eu de grosses angoisses avant le départ…

Et lorsque pour la première fois je me suis assise sur le siège conducteur, je ne faisais pas la fière.

Honnêtement, mes angoisses ont vite disparu.

Alors oui, on a du sortir le mode d’emploi de la voiture pour trouver le frein à main (qui était en fait associé à la pédale de frein).

Oui, j’ai voulu changer environs 3000 fois de vitesse en empoignant la bouteille d’eau que j’avais mis entre les deux sièges avant.

Oui, j’ai eu de longues conversations avec notre voiture de location sur le fait qu’elle devrait vraiment changer de vitesse plus tôt.

Mais de façons honnête, ça c’est très bien passé.

Les routes étant larges, on ne ressent pas trop le fait qu’on roule dans un paquebot. (Nous roulions en minivan : avec Fanny et ses 2 Schtroumpfettes, nous étions 6 ! )

Les voitures de locations aux USA sont full options, donc nous avions des capteurs dans tous les sens et une camera de recul avec des marqueurs d’aide sur l’écran.

J’ai fais des manœuvres de folie en mode facile avec tout cet attirail technologique !

La boite automatique, on s’y habitude très vite, et le fait de chercher à changer les vitesses par réflexe ne gène pas la conduite.

Quand aux différences de code de la route, il n’y a rien de bien méchant.

  • Turn right on red : Traduit littéralement par “tourner à droite au rouge”. Aux feu rouge, vous pouvez tourner à droite à condition de ne pas gêner la circulation (le “céder le passage” reste bien évidement d’actualité)
  • All Way Stop :  un panneau stop avec la mention “ALL WAY”. Toutes les rues du carrefour on le même panneau et doivent s’arrêter. On passe ensuite par ordre d’arrivée.
    Si ça a l’air un peu compliqué expliqué ainsi, une fois sur place ça va vraiment tout seul.

 

Los Angeles - Venice Beach

 

Se loger

Pour notre road trip nous avons choisi de dormir dans des motels. L’avantage de ces derniers est de proposer des parkings. Les prix peuvent varier assez fortement de l’un à l’autre. Selon la localisation et le standing.

Près des parcs nationaux le camping est une option qui peut être envisagée.

Dans notre cas c’était un peu compliqué. Nous allions en effet faire face à de grands écarts de températures et d’un point de vue matériel ça risquait d’être compliqué.

Dans tous les cas, ne sous-estimez pas l’attrait touristique de ces destinations : vous etes loin d’être les seuls à y aller.

Pour les motel réservez à l’avance. Ça vous permettra d’avoir de meilleurs prix, et probablement des logements plus proches des centres d’intérêts.

Si vous désirez campez, sachez que de nombreux campings ne prennent pas les réservations et pratiquent la politique du “premier arrivé premier servi”.

Ceci dit l’offre de camping est assez large, et si le camping de votre choix est complet, vous trouverez bien un KOA (chaine de camping) à proximité pour vous accueillir.

 

La nourriture aux USA

Pas de secrets, on mange mal aux USA. De nombreux restaurants sont franchisés, avec la qualité qui va avec.

Au menu: burger et pizza.

Dans les chaines très présentes vous trouverez également du mexicain.

Et dans les plus grandes agglomérations du chinois.

Pour les végétariens, autant à Los Angeles il y a moyen de trouver des solutions, autant en dehors, ça a l’air de vite devenir compliqué.

N’hésitez pas à chercher des alternatives aux chaines. Il y a plein de petits restaurants qui proposent des menus nettement meilleurs (en même temps faire mieux qu’un burger du Mc Do’, c’est pas très compliqué).

Sachez que nous nous étions fixé comme objectif : ni Mc Donald, ni Burger King, ni KFC. Et nous avons tenu cet objectif sans trop de problèmes.

Au début du voyage nous avons tenté d’acheter de quoi pique-niquer le midi. Si cette solution permet de ne pas perdre de temps à midi, et reviens moins cher… Elle est assez compliquée à mettre en place. Les américains n’ont visiblement pas la culture du sandwich.

Le pain en magasin a la qualité qu’on peut attendre d’un pain industriel (en gros un truc spongieux et sans gout). Mais le vrai problème vient quand il faut trouver quoi mettre dessus…

En résumé : rien.

En fouillant les rayons d’un Target (chaine de supermarchés), nous avons fini par dénicher du Philadelphie, et du salami d’importation hors de prix.

Pas d’autre fromage, et aucune autre charcuterie.

La solution semble être d’acheter des sandwiches tous fais.

 

Formalités pour se rendre au USA

Enfin un dernier point sur les formalités pour se rendre aux USA. Si il n’y a pas de véritable Visa à demander, il faut tout de même faire certaines démarches: le fameux ESTA.

L’ESTA est un formulaire à remplir en ligne avant votre départ. (maximum une semaine avant, il faut quelques jours pour qu’il soit traité)

Au moment ou je rédige cet article, l’ESTA coute 14$. Attention, de nombreux sites douteux gonflent les prix !

Dans le doute,  restez sur le site officiel : https://esta.cbp.dhs.gov/esta

 

Sources et liens :

 

Musiques

  • Kim Fowley – California Summertime
  • Martha Reeves & The Vandellas ~ Heat Wave
  • Randy Newman – I Love L.A.
  • Justin Hurwitz – Planetarium (La La Land Soundtrack)
  • Gerry Mulligan & The Concert Jazz Band – Black Nightgown
  • Carl Perkins – Hollywood City
  • Chet Baker – Hollywood (feat. Bud Shank)
  • John Carpenter, Shirley Walker – Escape From L.A. Main Theme
  • The Mamas & The Papas – California Dreamin’

 

Pour compléter cet épisode, vous trouverez également de nombreuses informations sur Los Angeles et les USA dans la section dédiée sur mon blog : Sauts de Puce aux USA, et sur le blog de Rémy que je vous recommande chaudement : Note au voyageur : Etats-Unis.

Pour en savoir plus sur Partir un jour, je vous renvoie vers le site du podcast : Partir un jour, le podcast qui vous fait voyager.

 


Partir un jour est un podcast dédié au voyage.

Avec de Rémy du blog Note au voyageur, nous vous parlons d’une destination, de l’idée qu’on s’en faisait au départ à l’expérience sur place.

Retour d’expérience, avis, coups de cœurs, conseils et bons plans sont au programme.

Et comme c’est un podcast, vous pouvez voyagez avec nous en nous écoutant dans les bouchons, en faisant la vaisselle, dans le train, pendant votre jogging,…

Catégories : Amérique, Partir un jour, USA, et Voyage.

Comments

  1. Bella

    Tu as vraiment beaucoup de chance d’avoir réussi à faire un voyage à LA. J’avoue que cela fait partie de mes projets, mais je ne sais pas si je posséderai les fonds nécessaires le moment venu. Merci pour ce partage.
    A+

    • Puce

      Ça a été un véritable coup de coeur…
      Mais oui les USA c’est très cher, et pas toujours simple d’organiser un voyage là-bas. Je te souhaite vraiment de pouvoir y aller un jour ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.