Petits conseils sur Bangkok

Si vous vous rendez en Thaïlande, il y a de fortes chances que Bangkok soit votre première étape.

Cette mégapole sera votre premier contact avec la Thaïlande, et pourtant, on pourrait presque dire que c’est un monde à part…

J’ai lors de mes passages dans la capitale Thaï fait plusieurs expériences, et je souhaite vous apportez mon retour et mes avis sur plusieurs points.


Rejoindre Bangkok

Vous venez de descendre de l’avion et passer la douane. Vous êtes fatigué, il fait (très) chaud, et vous devez rejoindre votre hôtel perdu quelque part dans la ville.

Si vous venez d’un vol international, il y a de fortes chances que vous ayez atterri à l’aéroport de Suvarnabhumi (n’essayez pas de le prononcer, ça c’est pas la peine, si vous devez le mentionner, “l’aéroport international” (international airport) ou “le nouvel aéroport” fonctionnent très bien 😉 ).

Il faut savoir que cet aéroport est à l’écart de la ville, et il y a une petite trotte pour rejoindre Bangkok.

Bien évidement plusieurs moyens existent pour faire ce trajet, les plus représentés étant: le taxi et le train aérien.
Personnellement, bien qu’étant une adepte des transports en communs, et de me mêler à la foule, sur ce coup là, je conseille le taxi.

Le train n’est pas suuuuuper bien traduit en anglais, et pas du tout intuitif. De plus, il y a peu de lignes (par rapport à la taille de Bangkok), et donc vous allez devoir marcher, ou prendre un taxi pour rejoindre votre logement… Au final vous allez vous fatiguer pour rien.
Le taxis depuis l’aéroport, quelques petites choses à savoir.
Si vous arrivez durant les heures d’affluence, les taxis fonctionnent avec un système de ticket.

Pour rejoindre Bangkok rapidement, il existe une voie rapide avec péage, assez souvent les chauffeurs proposent un “forfait” de 400Baths(environs 10€), pour rejoindre votre destination en passant par cette route.

Avec la voie rapide, vous pouvez tout de même mettre plus d’une demi-heure pour rejoindre votre hôtel (avec le trafic très fluide de 6h du matin, nous avons mis 40 minutes).


Dans Bangkok

Bangkok c’est immense, vraiment immense. Oubliez l’option “je vais tout faire à pieds”, ça n’est même pas la peine de l’envisager. Vous allez devoir vous coller, aux taxis, ou aux Tuk-Tuk. (ou au train, si vous avez de la chance et avez un trajet qui colle avec les lignes 🙂 ).

Les taxis

Le taxi est LE moyen de transport à Bangkok. Il y en a souvent qui attendent devant les hôtels les touristes. Oubliez direct. 🙂 Ils vont vous demander votre destination et tenter de négocier un prix ridiculement élevé par rapport au prix réel de la course avec compteur. Vous pouvez tenter de leur dire que vous voulez payer le prix du compteur, mais il y a de fortes chances qu’il refusent… J’ai tenté cette négoce la première fois, puis voyant que c’était peine perdue, je me suis simplement éloignée de quelques mètres.

Une fois un peu plus loin, vous n’avez qu’à faire signe à ceux qui passent. 🙂

Votre seule condition pour embarquer est de lancer le compteur.

Les Tuks-Tuks

Grand classique pour touristes ces petits bolides zig-zaguent  au sein de la circulation… émotions garanties (et avalage de gaz-d’échappement aussi).

12342340_10206729483289409_8234633042611421899_n

Le Tuk-tuk, le déplacement spécial touristes… Mais amusant !

Sachez que des Tuk-Tuk, il y en a à peu-près partout en Thaïlande. Mais Bangkok avec sa circulation un peu folle est probablement l’endroit le plus impressionnant pour une promenade dans ces engins.

Le prix de la course se négocie, vous payez bien sur à l’arrivée.

Beaucoup de chauffeurs ont des adresses où ils vous emportent un peu contre votre gré. Souvent des boutiques de couture. Pas de panique, on ne va pas vous tuer. Même si les vendeurs sont parfois un peu insistant, maintenez votre “non merci”. C’est un passage qui fait partie du jeu.

Personnellement je vous conseille de tenter une fois le Tuk-Tuk lors de votre passage à Bangkok. C’est assez impressionnant et amusant. Mais pour le reste de vos trajets, prenez le taxi, qui vous reviendra moins cher.

••IMG_4985

On peut aussi se déplacer en bateau…

Si vous devez rallier deux destinations le long du fleuve… vous pouvez aussi opter pour le bateau.

Il existe un système de “bateaux-bus” qui relie plusieurs stop, ou permet simplement de traverser moyennant quelques Baths.

Sinon vous pouvez négocier un trajet auprès d’un pilote de long-boat, avec pourquoi pas, un tour dans les Klongs, les canaux de Bangkok.

L’astuce shopping

Vous êtes à Bangkok en attendant l’heure de rejoindre l’aéroport pour rentrer chez vous, vous n’avez plus rien à visiter et il vous manque un cadeau à ramener à quelqu’un?

Rendez-vous à Ma Boon Khrong Center (BMK pour les intimes) ! Qu’est-ce donc? Je pense que la meilleure façon de décrire ce lieu serait “souk-centre-commercial”.

Vous trouverez pratiquement tout l’artisanat Thaï, réparti sur plusieurs étages. C’est assez insolite à voir. Il y a un gros contraste entre l’aspect “hyper centre commercial” du bâtiment, et le coté “Souk” dès qu’on rentre un peu dans les allées.

Bon à savoir: si il y a plusieurs salons de massage “spécial touristes” bien en vue… Si vous vous “perdez” suffisamment dans les petits coins, vous trouverez des salons de massage “Thaï”, les vrais. 😉 En gros, cherchez des salons de coiffure/ beauté qui ne paient pas trop de mine, il font aussi massage. Bien moins cher que les spécial touriste, beaucoup plus authentique… et beaucoup plus sportifs… N’hésitez pas à signaler à votre masseuse quand elle vous fait trop mal. 😉

Au dernier étage se trouvent plusieurs restaurant… Pas vraiment typique, un coté grandes chaines de restauration, mais ça dépanne. (et bon, une chaine de restauration vietnamienne, ça reste une chose qui ne fait pas partie de notre quotidien)

Pour repartir, cherchez la zone taxi. Vous prenez un ticket, lorsque votre numéro est appelé, dite votre destination au monsieur au micro… Il va vous gérer tout ça. Même si on ne comprend pas, c’est un vrai spectacle à regarder.

Partir dans les alentours

Si vous souhaitez partir aux alentours de Bangkok (ex: au marché flottant de Damoen Saduak, où à Ayutthaya (prononcez Ayutthïya)), un moyen assez amusant et bon marché sont les mini-vans.

Il y a plusieurs grandes stations réparties dans la ville, elles même parfois sous-divisées en petites sous-stations.

Exemple: si vous êtes à la station de bus de “Victory Monument”, il se peut que vous ne trouviez pas votre comptoir de départ car ce dernier se trouve… sur l’autre station de l’autre coté du rond-point.

Les comptoirs affichent leur destination, en Thaï. N’hésitez pas à demander de l’aide pour vous orienter, les gens sont super sympa. 😉

Le mini-van démarre une fois qu’il est rempli, donc vous pouvez parfois attendre un peu. Personnellement, le plus que j’aie patienté fut 20 minutes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous pourriez aimer :

Catégories : Asie, Thaïlande et Voyage.

Trackbacks

  1. […] Ayutthaya possède un autre avantage: elle est située à un peu plus d’une heure de route de Bangkok. On y est donc vite en quittant la capitale, ce qui en fait une situation très facile […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.