Promenade au Bois de Hal dans le tapis de jacinthes

Article mis à jour le

Ça faisait des années que je rêvait d’aller au bois de Hal au printemps. En effet, c’est une des forêts de la région qui accueille des tapis de jacinthes.

La forêt se pare alors d’un voile bleu, contrastant avec le vert tendre des premières feuilles. Une vision magique pour les promeneurs, donnant l’impression d’être dans une forêt enchantée.

Cette année, j’ai enfin pu y aller.

 

Le tapis de jacinthes du bois de Hal

Une organisation infaillible

Vu la couverture médiatique de l’évènement et la météo en mode soleil total, il était fort probable que la moitié de la Belgique se rende à Hal.

J’ai donc mis au point un plan pour tenter de trouver un moment où il y aura moins de monde.

Ça allait se jouer au choix de l’heure.

Si vous êtes à proximité de la forêt, et un.e lève-tôt, le mieux serait d’y aller aux aurores. Il y a très peu de monde, et la faune est présente… Un petit chevreuil dans les jacinthes, ça doit être quelque chose !

Mais bon, j’ai 1h30 de route depuis chez moi, et réussir à m’arracher suffisamment tôt à ma couette était un objectif voué à l’échec.

Je me suis donc décidée à y aller en soirée. J’espérais ainsi que la plupart des visiteurs soient déjà repartis, et profiter en plus de la lumière de fin de journée. (mais pas trop tard, parce qu’après j’avais une longue route pour rentrer chez moi)

 

Comment ne pas aller au bois de Hal

J’avais regardé rapidement sur mon gps le temps de trajet,e t donc rentré “bois de Hal”, et vite fait vérifié que le résultat était dans le bon coin. (note, en néerlandais, “bois de Hal” se traduit “Hallerbos” )

Je voulais juste une estimation vite fait pour m’organiser globalement,. Donc j’avais un point dans la région du bois, mais pas exactement à l’entrée principale.

La suite vous la voyez venir, au moment de partir, je n’ai pas vérifié et j’ai lancé la navigation.

Je me suis donc retrouvée plus tard dans des rues minuscules d’un petit village du brabant flamand, me rapprochant d’une forêt, mais sans croiser personne.

 

Même sans fleurs, se promener dans un bois au printemps est un plaisir

 

Or je ne suis pas naïve, du monde il devait y en avoir.

La floraison fait la une des journaux, le bois a mis en place un évènement appelé festival de la jacinthe, et je ne vois aucune indication, flèche rien… et aucune voiture, alors que le bois est en vue.

Me serais-je trompée d’endroit?

Je regarde la carte.

Effectivement, je suis de l’autre coté du bois, le syndicat d’initiative est à l’opposé… à 17km et une demi-heure de route.

J’ai la flemme de faire tout ce tour, je décide d’aller jusqu’au bout de ma bêtise.

Tant pis pour le syndicat d’initiative, je ferais ma promenade sans carte.

En approchant des arbres, je commence à passer à coté de voitures garée, je décide d’aller au plus près.

Bingo, les gens commencent à repartir, et plusieurs places se libèrent. Au moins cette partie du plan fonctionne.

Bon mais la grande question est : y-a-t-il aussi des jacinthes de ce coté?

 

Promenons-nous dans les Bois (de Hal)

Mes doutes ont littéralement duré 10 mètres.

Directement, sur la gauche, les premières clochettes bleues apparaissent.

 

Le sentier au milieu des jacinthes

 

Je prends donc le sentier dans cette direction. Et à partir de là, l’enchantement.

Des jacinthes partout, à perte de vue.

La vue est surréaliste, magnifique.

Et l’odeur !

Toutes les images que j’avais vues ne racontaient pas le parfum des fleurs !

Pour achever ce tableau, les oiseaux offraient un véritable concert.

Tout mes sens étaient charmés, une immersion totale dans cet univers enchanté.

En cette fin de journée il y avait encore quelques promeneurs. Je n’ai jamais vraiment été seule sur les chemins. Mais ça n’étais pas non plus la bousculade. Je pense qu’en milieu de journée c’était bien pire.

En ressortant du bois, j’ai fais un arrêt devant le plan à l’entrée. Et bien j’ai marché à peu-près partout SAUF sur le sentier des jacinthes… C’est dire si les trouver n’est pas compliqué.

Bref une promenade qui m’a vraiment plu et beaucoup touchée. Et si vous êtes de passage en Belgique fin avril-début mai, je vous conseille vraiment de regarder si la floraison est en court et d’envisager un passage.

En général, ça coïncide à peu-près avec les dates d’ouvertures des serres de Laeken, de quoi faire une autre visite fleurie !

 

Le tapis de jacinthe du Bois de Hal

 

Les fameuses clochettes bleues
Les fameuses clochettes bleues

 

On se croirait dans un conte de fées

 

Les jacinthes du bois de Hal
Les clochettes des jacinthes

 

Info pratiques

Les jacinthes sont TRÈS fragiles !  Vraiment très fragiles, il est impératif de rester sur les sentiers. Si vous marchez sur une zone de jacinthes, vous aller simplement les tuer, et elles ne pousseront plus à cet endroit l’année suivante.

Donc oubliez tout de suite la photo hyper glamour de vous au milieu du tapis bleu, ça n’est pas possible.

La période de floraison change d’année en année, mais en général ça tourne autour de mi-avril jusque début mai.

Vous pouvez suivre l’évolution sur le site du bois de Hal : lien. (site en anglais et néerlandais uniquement)

 

Le tapis de jacinthes du bois de Hal

 

Certains sentiers sont bétonnés et praticables en poussettes et vélo, il y a également un circuit adapté aux personnes à mobilité réduites, avec un revêtement adapté et un parcours relativement plat.

Attention aux intersections à bien regarder si le sentier que vous allez emprunter est autorisé à votre mode de déplacement. Il y a une zone réservée uniquement aux cavaliers. Si vous vous engagez à pied ou à vélo dans ceux-ci, en cas d’accident vous serez responsable.

Il peut être compliqué de se garer (le parking du syndicat d’initiative possède… 10 places).

D’autant que les rues dans ces coins là ont tendances à être plutôt étroites.

Certains villages mettent d’ailleurs en place des plans de circulations particuliers le temps de l’évènement.

Bref, préparez-vous à peut-être devoir marcher pour rejoindre le bois.

En résumé, la floraison des jacinthes est un évènement qui attire les foules, il faut composer avec la notoriété de l’événement.

Si cet aspect vous fait vraiment peur, vous pouvez tenter votre chance dans une des autres forêts connues pour abriter des jacinthes : article de la rtbf  “7 alternatives au bois de Hal dans notre région”.

 

 

Aller observer la floraison des jacinthes au bois de Hal. Une expérience magique en belgique !

Catégories : Belgique, Europe, et Voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.