Visiter Milan quand on n’y connait rien à la mode

Lorsque j’ai dit que j’allais à Milan, beaucoup de personnes m’ont demandé “tu vas faire les boutiques ?”.

C’est ainsi que j’ai découvert que Milan était une capitale de la mode.

Et vu que je suis autant au courant de la mode que des dernières tendances en matière de culture des potirons, les magasins ne faisaient définitivement pas partie de mon programme.

J’avoue que pendant quelques secondes je me suis demandée si la ville valait vraiment la peine qu’on y aille pour la visiter.

Une rapide recherche m’a rassurée : Oui, Milan a de quoi satisfaire les visiteurs touristiques.

Que ça soit pour simplement visiter Milan, ou pour trouver une idée visite pour compléter une virée shopping, vous êtes sur le bon article !

 

L’incontournable place du Duomo et les Galeries Emmanuel

On ne va pas tourner autour du pot : le Duomo est LE monument incontournable de Milan. La cathédrale milanaise est la 3eme plus grosse église au monde, et propose une visite très complète et intéressante.

Ça a été un tel coup de cœur, que j’y ai consacré un article complet.

 

Lire mon article sur le Duomo de Milan

 

Duomo de Milan
Duomo de Milan

 

 

Mais je n’allais pas à cet endroit uniquement pour le Duomo, le quartier entier vaut le détour !

Devant le Duomo, la place du même nom. Un lieu central de la ville, avec l’animation qui va avec.

En bonne touriste je me mêle à la marée d’appareils photo.

Je souris devant les instagrameuses prenant la pose, je contourne les vendeurs de babioles.

Sur la place, une statue de Victor Emmanuel II ( Vittorio Emanuele en italien ), le premier roi d’Italie.

Je prends le temps de regarder sa sculpture, mais ce sont surtout les galeries portant son nom qui m’intéressent. Sur le coté de la Piazza del Duomo, une immense arche indique ces dernières.

 

Milan - visites et conseils

 

J’avais repéré cette visite proche de la cathédrale avant mon départ. Les galeries Vittorio Emanuele sont connues pour l’immense verrière en leur centre, un beau terrain de jeu photographique.

Après avoir levé les yeux au plafond à en avoir un torticoli, je baisse le regard vers la mosaïque au sol. Près de moi un attroupement de touristes tentent de s’attirer la chance grâce au célèbre taureau.

La légende raconte que tourner 3 fois sur soi-même dans le sens anti-horaire en ayant le talon posé sur les atributs de l’animal porterait chance.

N’étant pas superstitieuse, je me contente de regarder. Je ne sais pas si ça porte chance, mais ça ajoute de l’ambiance !

 

Galleries Vittorio Emanuele

 

Galleries Vittorio Emanuele - le taureau
Galleries Vittorio Emanuele

 

 

Le quartier du Duomo

Pour terminer le tour du quartier, je citerais quelques point d’intérêts tout proches.

En continuant votre promenade après les galeries, vous pourrez rencontrer une statue de Leonard de Vinci, ainsi que le célèbre théâtre de la Scala.

L’extérieur du théâtre ne paye pas de mine, c’est l’intérieur, et surtout la célèbre salle qui vallent la visite (payante).

 

La satue de Leonard de Vinci

 

Enfin, si vous partez de l’autre coté de la place du Duomo, vous pourrez visiter l’église Santa Maria presso San Satiro. En léger retrait par rapport à la via Torino.

L’entrée de cette église est gratuite (tenue correcte exigée), et si je vous conseille d’y aller, c’est pour son cœur en trompe-l’oeil.

L’effet est assez saisissant, et vous aurez sous les yeux un des premiers exemples connu de ce type d’illusion.

 

Milan - visites et conseils
Milan - visites et conseils

 

 

Parcourir Milan en tram

Milan a un très belle offre de transports en commun. J’ai beaucoup circulé en métro, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise. Je n’ai jamais attendu plus de 3 minutes une rame, et même en heure de pointe ou les rames étaient un peu plus chargées, on était loin du mode sardines.

Note: j’étais à Milan début juillet, ce qui peut expliquer une fréquentation moindre des transports en communs.

Si le métro est très efficace pour se déplacer à Milan, ce que j’ai préféré ça a été de prendre le tram.

J’avais repéré avant mon départ le tram milanais, et plus particulièrement la ligne 1.

Rien que monter dans cette ligne est déjà un voyage. En effet, ces trams sont des anciens modèles des années 1930.

C’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que je monte dans un de ces wagons des années-folles pour parcourir la ville durant quelques délicieuses minutes.

Car l’autre avantage de la ligne 1, c’est qu’elle a le bon goût de passer devant de nombreux monuments : Château des Sforzas, Duomo, Théâtre de la Scala,…

Et comme le prix des transports milanais est très abordable, autant se faire plaisir !

Note: il semblerait qu’il existe un tramway “touristico” : le TraMilano, un tram hopOnHopOff.

Bien plus cher que les transports publiques.

Personnellement je vous conseillerais de rester sur la ligne 1… Sauf si vous n’avez que 24h sur place, et que vous envisagez la MilanoCard (incluse dans TraMilano).

 

Tram de la ligne 1 de Milan

 

Intérieur d'un tram milanais

 

 

La basilique Saint-Ambroise

C’est une visite qui avait été repérée par Monsieur Puce, je l’y ai suivi sans savoir à quoi m’attendre.

Je l’avoue, au fond de moi, je me disais un peu “encore une église…”.

On a en effet développé un étrange syndrome lors de notre visite en Italie : impossible de passer devant une église sans la visiter. Nous avons ainsi découvert quelques perles, et avons parfait nos connaissances en style baroque.

Mais la basilique de Saint-Ambroise ( Basilica di Sant’Ambrogio )  a réussi à me surprendre.

Rien que l’extérieur change des nombreuses églises de la ville : Devant l’église se trouve un atrium, entouré de deux hautes tours d’époque.

Il faut dire que Saint-Ambroise fait son âge, les premiers éléments de l’église remontent au IVeme siècle. Ce qui en fait une des plus anciennes églises au monde !

Elle a été de nombreuse fois reconstruite, et le style roman qu’elle présente actuellement date du XIeme siècle (quand même !).

Ce qui m’a surtout marquée lors de ma visite c’est ce fameux atrium juste et la façade avant de l’église.

De premier abord cette derniere semble très simple, sans les fioritures des autres églises gothiques et baroques de la ville.

Puis, après quelques instants, des détails commencent à apparaitre. Deux vaches sur une colonne, un animal que je n’identifie pas semble escalader une autre,…

L’intérieur est à l’image de l’exterieur, très simple mais avec quelques détails qui valent la peine. Notamment la superbe mosaïque qui décore le coeur.

Si vous souhaitez pousser la visite plus loin, il est possible de payer pour visiter la crypte. J’ai un peu raté ce passage lors de ma visite, ça n’est définitivement pas bien indiqué…

La crypte est connue pour abriter les dépouilles de Saint-Ambroise, Saint Gervais et Saint Protais.

Saint-Ambroise étant le Saint patron de Milan, c’est tout un symbole.

 

Milan - Basilique Saint-Ambroise

 

Milan - Basilique Saint-Ambroise
Milan - Basilique Saint-Ambroise

 

Milan - Basilique Saint-Ambroise

 

 

 

Cimetière Monumentale

J’ai toujours aimé visiter les cimetières. Ma maman me prend à chaque fois pour une folle, mais c’est quasi systématique quand je visite une ville, je vérifie si ses cimetières se visitent et valent la peine.

Et je dois avouer que celui de Milan est assez exceptionnel. Même si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de visite, je vous conseille de vraiment l’envisager. Car le Cimetière Monumentale est assez bluffant dans son style.

Avec une superficie de 25 hectare, il y a de quoi faire pour se promener. D’habitude, j’aime prendre mon temps pour me parcourir dans les allées, mais ici, le point qui m’a vraiment intéressée est le Famedio.

 

Milan - Cimetière Monumental

 

Le Famedio, le temple de la renommée, est un bâtiment imposant située à l’entrée du cimetière.

Je n’avais simplement encore jamais rien vu de tel.

Je n’étais pas renseignée sur cet élément du cimetière, c’est donc sans savoir ce que j’allais voir que je me suis approchée du bâtiment. Poussée par la curiosité, l’imposant batiment invitait à la découverte.

De longs couloirs s’enchainent, dont les hauts murs sont couverts d’urnes funéraires. De nombreux tombeaux et cénotaphes jalonent les passages plus ouverts.

Seuls les personnes ayant eu une grande renommée de leur vivant sont autorisées à reposer dans le Famedio.

Un dernier passage, m’amène à une porte en fer forgé.

Je rentre.

La salle que j’admire est au delà de mes attentes.

Les murs oranges sont couverts de noms, soulignés par des rosaces et entrelacements ors et verts.

Le plafond étoilé tranche l’orange des murs d’un bleu céruléen profond.

Les couleurs sont vives, et cassent l’image terne et austère qu’on a en général des cimetières.

Le lutin ayant eu visiblement sa dose de “croix de Jésus” (comme il le dit lui-même), je n’ai pas eu l’occasion de réellement pénétrer dans les allées extérieures.

Mais les photos que j’en ai vu me font un peu regretter de ne pas avoir pu y aller. Il y a visiblement de très belles sépultures, certaines ayant été sculptées par de grands noms.

Si vous avez un peu de temps devant vous pour découvrir le reste du cimetière, vous trouverez un plan à l’accueil.

 

Milan - Cimetière Monumental

 

Milan - Cimetière Monumental
Milan - Cimetière Monumental

 

Milan - Cimetière Monumental

 

 

Le château des Sforza et le parc Sempione

Le château des Sforza fait partie des grand monuments de la ville.

Difficile donc de ne pas y passer au moins une fois lors de mon séjour. Le château est une ancienne forteresse, une masse de briques rouges qui ne passe pas inaperçue.

Aujourd’hui le lieu abrite de nombreux musées : musée d’art ancien, musée du meuble, musée des instruments de musique, musée Egyptien,…

Bref il y en a pour tous les goûts.

Parmi les œuvres notables, on peut noter la dernière sculpture inachevée de Michel-Ange, que l’on peut observer dans le musée des arts anciens.

Mais ce que je voulais surtout voir, c’était les souterrains du château. J’avais lu que des visites guidées existaient et permettaient de visiter ainsi les dessous du château des Sforza.

J’ai donc commencé à chercher, parmi tous ces musées, des indications sur cette fameuse visite.

À force de me faire renvoyer d’un coté à l’autre des bâtiments, j’ai fini par atterrir dans ce qui semblait être le point d’information central. (Franchement, sans indication il était impossible à trouver)

Au guichet, une dame qui parle uniquement l’italien, ce qui ne fluidifie pas les échanges.

Péniblement, avec beaucoup d’aide de google traduction, je parviens à lui faire comprendre notre demande.

La réponse tombe net : les visites guidées se réservent uniquement sur internet (???) et sont interdites aux enfants.

Étant en famille à Milan, cette activité tombe donc à l’eau.

N’ayant pas de grand intérêt pour les autres musés, je me contente donc de profiter un moment des extérieurs.

 

Milan - château des Sforza

 

Juste derrière le château prend place un des grands parcs de la ville, le parc Sempione.

Dans la chaleur estivale, je ne résiste pas à aller me rafraichir un peu à l’ombre des arbres.

En journée, c’est un lieu de vie animé : promeneurs, vendeurs de babioles, musiciens,…

Une parenthèse bien agréable entre deux visites plus urbaines.

Le parc Sempione accueille également quelques point intéressants comme la tour Branca, ou quelques attractions pour les enfants.

La tour Branca permet d’admirer une vue panoramique sur la ville.

De l’autre coté du parc se trouve “l’arc de la paix”.  Très semblable au célèbre arc de triomphe de Paris, il a également été commandé par Napoléon.

 

Milan - vue sur le château des Sforza

 

Le parc Sempione
Le parc Sempione

 

 

L'arc de la paix de Milan

 

Bar Luce (ou le café Wes Anderson)

Une destination un peu excentrée, mais qui apporte une touche plus insolite à cette découverte de Milan : La fondation Prada et le bar Luce, aussi connu sous le nom de café Wes Anderson.

Deux noms qui ne parlent pas nécessairement à tout le monde : Prada est un grand nom de la mode. Personnellement je situais grâce au film “le diable s’habille en Prada”. (On a tous nos références culturelles de la honte…)

Wes Anderson parle sans doute à moins de monde. Il s’agit d’un réalisateur de films qui possède un style visuel très marqué et reconnaissable. Son film le plus connu est “Le grand Budapest Hôtel”, plus récemment, il a fait le film d’animation “L’île aux chiens”.

Sa patte graphique est telle qu’il existe une communeauté de personnes s’amusant à retrouver des lieux ressemblant à cette esthétique, vous pouvez les retrouver sur le compte instagram Accidentally Wes Anderson.

Mais je m’égare !

Le bar Luce est un bar dont la décoration a été imaginée par Wes Anderson himself.

Comme j’aime beaucoup l’esthétique du personnage, et vu la passion de monsieur Puce pour le cinéma, le bar Luce est vite devenu une étape obligatoire de notre city-trip.

C’est donc ainsi que je me suis retrouvée dans le métro ligne 3 en direction de la périphérie milanaise.

Après 20 minutes de marche sous le soleil, j’arrive enfin au fameux café.

 

 

Bar Luce

 

Bar Luce

 

Le hasard faisant bien les choses, c’était l’heure de la gelato !

Le café Wes Anderson propose justement un assortiment de glaces à l’eau, aux fruits, sans sucres. Bon par contre, on paie un peu le lieu, tout est assez cher.
Du coup, même si l’envie de nous poser un moment pour profiter du cadre est là, je me suis contentée de ma petite glace.

J’observe la décoration, entre jeux de symétrie et rappels des années 50.

Fun fact: même les toilettes sont décorée dans le même style un peu décalé

En sortant nous allons jeter un oeil sur cette fameuse fondation Prada. Quelques building excentriques prennent placent dans l’espace dédié.

Un coup d’oeil sur mon téléphone m’apprend qu’il s’agit d’un musée d’art contemporain.

Je suis assez intriguée, malheureusement l’heure tourne, et nous avons prévu de nous rendre aux naviglis pour la fin de journée.

Je n’aurais donc pas le temps de la visiter.

À mon retour de voyage  j’ai fais quelques recherches sur le sujet et j’ai découvert des œuvres assez intéressantes qui semblent y être installées, comme par exemple une forêt de champignons géants qui poussent au plafond d’une salle.

Bref du contemporain suffisamment accessible pour moi, et je regrette un peu de ne pas avoir pu faire la visite.

 

Fondation Prada

 

Les navigli

Direction donc le quartier des navigli.

C’est un quartier assez connu de milan pour son ambiance de fin de journée.

Ici, on quitte la route pour marcher le long d’anciens canaux artificiels. L’endroit est célèbre pour ses aperitivi,  et son atmosphère réputée assez authentique.

J’ai beaucoup aimé le cadre: les canaux, les ponts, la lumière de fin de journée qui mordore le tout,… c’était vraiment beau.

Par contre pour le reste, je suis plus dubitative.

Si le quartier a probablement eu un coté très populaire à un moment, je l’ai trouvé lors de mon passage hyper touristique.

Ce qui est paradoxal, c’est que c’est ici, dans ce quartier réputé authentique, que j’ai eu l’impression d’être le moins dans “l’authenticité”.

Peut-être n’ai-je pas eu de chance dans le choix de mon resto, mais c’est aux navigli que j’ai mangé le plat le plus fade de mon séjour.

Avec cette impression qu’ont certains lieux de voir en moi plus une carte bancaire qu’un client.

Oui je l’avoue, j’ai suivi les conseils que j’avais lu: “Il faut absolument aller aux navigli et s’assoir à une terrasse”.

Je vous dirais que oui, il faut aller voir les navigli, ces canaux font partie de l’histoire de la ville. Mais allez un peu plus loin pour vous poser, je pense que l’expérience sera bien meilleure.

 

Milan - le quartier des Navigli

 

…et le reste !

Le couvent de Santa Maria delle Grazie

Une visite que je n’ai pas faite, mais qui doit être citée, sans quoi mon article milanais ne serait pas complet.

En effet le réfectoire du couvent abrite la Cène de Léonard de Vinci.

Rien que ça !

Si vous souhaitez faire cette visite, sachez que les prix sont assez élevés : comptez 44€ juste pour le tableau !

Et pour espérer rentrer, il faut s’y prendre LONGTEMPS en avance. Il faudra réserver votre ticket plusieurs semaines avant votre passage.

 

Le couvent de Santa Maria delle Grazie

 

La pinacothèque de Brera

La pinacothèque de Brera est connue pour abriter dans sa cour la seule statue de Napoléon en tenue d’Adam.

Le musée accueille des œuvres intéressantes. (Il est d’ailleurs connu pour être un des musées les plus importants d’Italie).

Mais de notre coté, avec toutes les églises que nous avions déjà fait, on ne pouvait pas espérer continuer à intéresser le lutin avec des peintures.

Mais si vous avez la forme pour la visite, vous pourrez notamment admirer des peintures de Rubbens et Raphaël.

À l’arrière du bâtiment se trouve un petit jardin botanique.

Enfin, plus exactement, le jardin est à l’arrière, mais il faut faire le tour du paté de maisons pour trouver l’entrée.

Je m’y suis rendue pour profiter un peu de l’espace vert, mais une véritable invasion de moustiques voraces m’a fait rapidement fuir le lieu.

 

Milan - statue de Napoleon devant la Pinacothèque de Brera

 

 

Milan - visites et conseils
Milan - visites et conseils

 

 

Le musée des sciences et techniques

La déception de notre séjour.

Lors de notre passage la galerie sur Léonard de Vinci qui abrite entre-autres des maquettes de ses inventions était fermée.

Nous avons voulu nous rabattre sur la visite du sous-marin.

Pour la visite du sous-marin, il faut acheter un billet séparé. Et espérer qu’il reste de la place à une des visites guidées.

Ce qui n’était pas le cas le jour de notre passage.

Nous avons donc juste visité le musée. On sent qu’il y a des tentatives pour essayer de rendre la scénographie intéressante  et interactive, mais ça ne fonctionne pas.

N’ayant pas pu voir la partie sur Léonard de Vinci, qui est l’exposition la plus recommandée, je ne peux pas émettre une critique complète sur le musée.

Mais ce que j’en ai vu ne m’a pas du tout convaincue.

 

Milan - visites et conseils

 

Sans oublier les alentours de Milan !

Si vous êtes dans la région de Milan pour plusieurs jours, n’hésitez pas à organiser une excursion en dehors de la ville !

Bergame est très proche, tout comme le lac de Côme, ou la méconnue Varèse.

Vous trouverez d’autres articles sur la région de Milan dans la section du blog dédiée à l’Italie.

Et pour compléter cet article sur Milan, vous pouvez écouter l’épisode de Partir un jour dédié à cette ville : Partir un Jour – #5 Milan en famille .

 

Infos pratiques

Pour les transports en commun, les billets sont les mêmes pour les métro, tram, et bus.

Un aller simple coute 1€50.

Je vous conseille plutôt de compter le nombre de trajet de votre journée et en fonction prendre soit un ticket de 24h ( 4€50), soit un carnet de 10 tickets (13€80).

Si vous êtes interessé par les musées du château des Sforzas, pour trouverez des information sur le site officiel : www.milanocastello.it

Pour le bar Luce et la fondation Prada, rendez-vous sur le site de la fondation : www.fondazioneprada.org

 

Épinglez-moi !

Milan - Mes conseils visite

Catégories : City-trip, Europe, Italie, Milan, et Voyage.

Comments

  1. Bella

    Salut,
    Perso, je n’y connais rien à la mode non plus, mais j’avoue que j’adorerai visiter un endroit aussi magnifique. Merci pour ces belles images.
    À très bientôt

    • Puce

      Salut,
      Merci pour ton commentaire ! Milan est une très chouette ville, et une destination qui reste relativement accessible. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.