Journée détente à Cayo Levisa

Lors de notre séjour à Viñales, nous avons décidé de réserver une excursion d’une journée sur Cayo Levisa.

C’est devenu un incontournable pour moi lors de mes découvertes de pays chaud avec accès à la mer: prendre au moins une journée détente à la plage.

Pourtant rester à ne rien faire sur le sable, à la base ça n’est pas du tout mon truc. Ma philosophie c’est plutôt : faire la larve sur du sable, je peux le faire à plein d’endroits accessibles rapidement et pour pas cher en Europe, si je pars au long-court, c’est pour découvrir un pays, pas me dorer la pilule en faisant du rien. Bref si on part loin, c’est pour prendre sa dose de découvertes, et à priori les découvertes en restant sur sa serviette de plage, ça va se limiter à donner des noms aux grains de sables dans un rayon d’un mètre.

Enfin… ça c’était avant…

Lors de mon voyage en Thaïlande j’ai gouté au fruit défendu… deux fois ! J’ai fais une journée de bateau/plage, dans la barque d’un pêcheur pour visiter l’archipel de Koh Yao, et une journée “grosse excursion à touristes” snorkeling/plage aux îles Similan.

Et j’ai pu apprécier la joie de se poser à ne rien faire pendant une journée. Une bulle de calme et de bien être dans ces paradis dignes des brochures tourisme les plus photoshopées.

Prendre quelques heures pour soi, apprécier la fraicheur des embruns, la douceur du sable fin, le bruit des vagues. Chercher quelques coquillages. Apprécier sa chance et son privilège de pouvoir être à cet endroit. Se ressourcer un moment avant de repartir découvrir d’autres merveilles culturelles le lendemain.

 

Le choix de l’excursion

Monsieur Puce n’ayant jamais fait ce genre de journées calmes, il m’a d’abord fallu le convaincre. Vu mes capacités à être casse-pieds persuasive, ce fut assez rapide. Le fait qu’on avait 3 semaines sur l’île a également aidé, il n’avait pas le sentiment de perdre trop de temps dans cette opération.

Avant le départ nous avions fait un topo des principales villes que nous voulions visiter, et avions repéré que Viñales donnait accès à plusieurs plages et cayos (cayes en français, petites îles basses de sable et de corail).

À force de lire des témoignages de voyageurs, notre choix s’est porté sur Cayo Levisa : elle semblait moins atteinte par les moustiques que d’autres, n’était accessible que par navettes bateaux, dont les départs étaient limités dans les deux sens, avec un seul hôtel sur place (évidement un ressort insipide, mais on ne comptait pas y dormir de toutes façons). On espérait que ces points allaient limiter le nombre de touristes sur place.

C’est donc avec ce choix en tête que nous sommes arrivés à Viñales.

Pour réserver notre journée, nous somme passé par l’agence en ville Cubanacan. Nous avons choisi l’offre la plus basique possible: transfert sur l’île et repas de midi avec juste des sandwiches. On ne voyait pas l’intérêt de payer un supplément pour accéder au buffet à volonté de l’hôtel.

Il est également possible de se rendre à Cayo Levisa sans passer par Cubanacan, opération beaucoup plus simple si vous louez une voiture. Le tout est de rejoindre le point d’embarquement du bateau pour se rendre sur l’île, qui se situe à environs une heure de Viñales. Une fois sur place, achetez un billet pour vous rendre sur le cayo, et embarquez.

Si vous n’avez pas de pic-nique, il est possible de manger à l’hôtel.

 

Une journée à Cayo Levisa

Bon allez, on a les billets, en route pour une journée au paradis !

Traversée de la Baie pour Cayo Levisa

Traversée de la baie… en route pour Cayo Levisa !

Comme prévu le trajet en bus jusqu’au point d’embarquement dure environs une heure. De là on enchaine sur la traversée de la baie en bateau (+- 30 minutes)… et on débarque enfin sur Cayo Levisa… en pleine mangrove. Et pas un grain de sable à l’horizon.

Hein?

Bon pas de panique, on suit le sentier qui s’enfonce dans l’île, et quelques minutes plus tard, on arrive dans le complexe hôtelier de Levisa. On nous accueil avec un jus de pastèque, et nous explique brièvement que nous devrons regagner le bâteau pour 17h, et que d’ici là si on le souhaitait les activités (payantes) de l’hôtel sont à notre disposition.

Merci, mais non merci.

Nous remercions pour les infos et continuons pour enfin arriver sur la plage !

Trasats sur la plage de Cayo Levisa

On s’installe ?

Bon on va pas se mentir, c’est pas trop moche.

Et coup de bol, ou bon choix, on est loin de se battre pour son bout de plage.

Plage de Cayo Levisa

La foule sur la plage du coté de l’hôtel

Plage de cayo levisa

Plage de Cayo Levisa

Vue opposée à l’hôtel… toujours autant de monde !

À partir de là, on s’installe, on se tartine de crème solaire, et on profite !

Il n’y a pas grand choses à dire de plus.

L’eau est bonne, le snorkeling depuis la côte pas très concluant (pour ne pas dire carrément vide, j’ai vu genre 3 pauvres poissons), mais ça ne m’empêche pas de m’y amuser.

Sinon…

…qu’est ce qu’on est bien !

Au calme…

Dans l’après-midi nous irons marcher le long de la plage. L’occasion de voir quelques oiseaux. Et de se sentir vraiment libre et au bout du monde, en tournant le dos aux bungalows, face à la plage avec au loin la mangrove…

Oiseau à Cayo Levisa

Plage de Cayo Levisa

Plage de Cayo Levisa

Oiseau à Cayo Levisa

Même si, saison des pluies oblige, des nuages sont venus couvrir le ciel en fin d’après-midi. Il n’a pas plu ce jour là à Cayo Levisa.

En fin de journée, nous repartirons vers le bateau puis le bus. Zens et reposés (et avec de beaux coups de soleil), prêts à attaquer la suite de nos aventures cubaines.

Monsieur Puce pourtant si réticent à l’idée de faire une journée de rien, a apprécié cette petite bulle à deux. À tel point qu’il était presque demandeur pour en refaire une sur la fin de notre séjour.

Ok, c’est moi qui ai insisté pour qu’on aille sur la plage de Rancho Luna… mais c’est une autre histoire !

Embarquement à Cayo Levisa

Vue du ponton au départ de Cayo Levisa

Bilan de cette journée

Notre journée à Cayo Levisa fut une bulle de calme et de bien être.

Malgré la présence de l’hôtel, l’île garde un aspect sauvage, en dehors du tourisme de masse.

Et puis… les plages paradisiaques ne sont-elles pas aussi un des éléments emblématiques de Cuba?

Pour une journée à Cayo Levisa, comptez environs 30€ (prix pour le transport et un sandwich à midi).

Sachez que si finalement l’idée de vous contenter d’un jambon/fromage ne vous tente plus trop une fois sur place, vous pourrez toujours opter pour le buffet de l’hôtel une fois sur l’île, moyennant un supplément évidement.

Et vous, vous êtes plutôt à enchainer les visites et en voir le plus possible, ou poser de temps en temps vos affaires et regarder le temps qui passe?

Vous pourriez aimer :

Catégories : Amérique, Cuba et Voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.