Ascension du Morne Brabant

Lors de mon séjour sur l’Île Maurice, j’ai eu la chance de pouvoir faire l’ascension du Morne Brabant.

Vous êtes du genre sportif ?

Je l’espère, car pour vous emmener au sommet, ça grimpe sec ! Je vais aborder dans cet article ce qu’il faut savoir pour s’aventurer vers le monument du morne.

Mais avant toutes choses, plantons le décors !

Le Morne est un site classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Cette montagne est une place importante dans l’histoire de l’esclavage à Maurice. L’accès libre vers son sommet (comprendre sans guide) est ouvert aux visiteurs depuis juillet 2016.

 

Il semblerait que l’accès libre soit de nouveau limité à la première partie de la randonnée et qu’il faille de nouveau un guide pour atteindre le sommet et le monument.

 

Un peu d’histoire

Je pense que pour comprendre ce que vous allez voir, il est important de raconter l’histoire de ce site majeur de l’île Maurice.

L’île Maurice a durant la période coloniale, fait venir de nombreux esclaves pour travailler dans les champs de canne à sucre. Certains esclaves s’échappaient, ce sont ce qu’on appelle les esclaves marrons. Le marronage était lourdement puni : mutilations, voire mort de l’esclave. On fait même état de “chasses à l’homme” dans le seul but de tuer les fuyards. Une fois en fuite, l’esclave avait son destin scellé, il ne devait surtout pas se faire prendre.

Les marrons, se regroupaient en communautés. La montagne du Morne Brabant, avec son relief escarpé, a ainsi été un refuge et sanctuaire pour les esclaves marrons.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

Lors de l’abolition de l’esclavagisme, un groupe de gendarmes a été envoyé au Morne afin d’annoncer aux anciens esclaves qu’ils étaient libres, ne risquaient plus rien, et pouvaient donc rejoindre leurs proches sans risques.

Les anciens esclaves voyant arriver le groupe de brigadier prirent peur en pensant qu’on venait les capturer afin de les tuer. Ils se réfugièrent au sommet de la montagne.

Imaginez-vous, en fuite, sachant que si on vous attrape vous serez probablement tué ou mutilé. Face à vous des gendarmes avancent. Vous n’avez aucun moyen de savoir qu’ils viennent annoncer votre liberté.

Le malentendu était tel, que acculés au sommet, pris de panique à l’idée du sort qui les attendait, ils préférèrent la mort et sautèrent.

Le Morne Brabant est donc un lieu avec une histoire très lourde, et symbole d’une période de l’histoire importante de l’île Maurice.

À l’assaut du Morne Brabant !

L’accès à la montagne est assez simple. En venant de Rivière Noire, il faut continuer tout droit à l’embranchement qui part sur les plages du Morne à droite. Un peu plus loin une route sur la droite avec un grand panneau “accès à la montagne” vous emmène au début du sentier.

Accès au Morne Brabant - île Maurice

Accès au Morne Brabant – île Maurice

 

À l’entrée, on vous demandera de noter vos coordonnées, ainsi que le nombre de personnes vous accompagnant.

Vous commencerez ensuite votre ascension. La promenade se divise en deux parties distinctes.

Le première partie comprend les 2,5 premiers kilomètres. Il s’agit d’une piste de 4×4 montant de façon assez intense vers un premier plateau.

Vue sur le langon durant la montée du Morne - île Maurice

Vue sur le lagon durant la montée du Morne – île Maurice

 

N’hésitez pas à vous arrêter régulièrement pour admirer la vue sur le lagon qui s’ouvre petit à petit.

Comptez environs 45 minutes pour cette partie (ça grimpe sec tout du long, on va donc moins vite… et les pauses “admirons le lagon” n’améliorent pas la moyenne…).

Après ce petit échauffement, vous arriverez sur un petit plateau vous permettant de profiter du paysage… et d’attaquer la seconde partie.

Consignes de prudences pour le dernier kilomètre - île Maurice (Morne Brabant)

Consignes de prudences pour le dernier kilomètre – île Maurice (Morne Brabant) ( j’aime beaucoup la partie Créole )

Pour le dernier kilomètre, on quitte la piste, et on s’engage sur un petit sentier de montagne… qui va vite se transformer en via ferrata de l’extrême.

Début de la deuxième partie - ça commence gentiment - île Maurice (Morne Brabant)

Début de la deuxième partie – ça commence gentiment – île Maurice (Morne Brabant)

En résumé, ça tient beaucoup plus de l’escalade que du sentier.

Il va vous falloir vos mains et vos pieds. Dans les passages abruptes des cordes sont mises afin de vous aider dans vos déplacements (surtout pour descendre, et un peu pour monter, vu le manque de prises par endroits… enfin la corde est une prise plus intéressante que les cailloux lisses autours 😉 )

Bref c’est physique, c’est intense… On repense avec cynisme à la piste du début ou on avait réussi à se plaindre que ça grimpait un peu fort.

Vue sur l'arrivée au sommet - île Maurice (Morne Brabant)

Vue sur l’arrivée au sommet – île Maurice (Morne Brabant)

Vue durant s'ascension du Morne Brabant - île Maurice

Vue durant l’ascension du Morne Brabant – île Maurice

Comptez entre une heure et une heure trente pour cette ascension. (plus si vous profitez de cette visite pour découvrir que vous avez le vertige, comme mon amie Fanny )

Et puis…enfin… le sommet !  C’est une sorte de soulagement que d’atteindre la petite corniche qui mène au mémorial aux esclaves.

Et pour récompense, on baisse les yeux sur le paysage, et on voit que ça en valait la peine. Le Morne offre une vue imprenable du lagon sur lequel il veille.

 

Vue du sommet du Morne Brabant - île Maurice

Vue du sommet du Morne Brabant – île Maurice

 

 

Mémorial du Morne Brabant - île Maurice

Mémorial du Morne Brabant – île Maurice

La descente offre également de jolies vues - île Maurice (Morne Brabant)

La descente offre également de jolies vues – île Maurice (Morne Brabant)

Conseils pour cette promenade

Vous l’aurez compris l’ascension du Morne Brabant est TRES physique.

  • Ne partez que si vous êtes en bonne condition physique.
  • Des bonnes chaussures semi-fermées ou fermées avec une bonne adhérence sont indispensables (ne partez pas en tongues ).
  • Emportez suffisamment d’eau, la montée est très physique, vous allez boire beaucoup.
  • Prenez des coupes faim, de quoi grignoter.
  • Personnellement j’étais en short et je n’ai pas senti de gêne, mais envisager un pantalon qui couvre les genoux peut-être intéressant.
  • Ne montez pas par temps de pluie ou vent.
  • La montée est interdite aux enfants, ça n’est pas pour rien.

 

Compte tenu du caractère fort accidenté du terrain, j’ai préféré laisser mon reflex dans mon sac et prendre mes photos avec mon téléphone. Désolée pour la qualité moindre des clichés.

 

 

Épinglez-moi !

Randonnée au Morne Brabant - île Maurice

Randonnée au Morne Brabant - île MauriceRandonnée au Morne Brabant - île MauriceRandonnée au Morne Brabant - île MauriceRandonnée au Morne Brabant - île MauriceRandonnée au Morne Brabant - île MauriceEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous pourriez aimer :

Catégories : Afrique, Île Maurice et Rodrigues et Voyage.

Trackbacks

  1. […] ne pas coupler cette visite toute tranquille avec l’escalade du Morne Brabant […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.