Loger en casa particular à Cuba, mes conseils

Vous planifiez un séjour à Cuba et vous vous posez des questions sur les fameuses Casa Particular ?

Je vous propose un petit compte rendu et mes conseils suite à mes 3 semaines dans ce mode de logement.

 

Qu’est-ce qu’une casa particular ?

En résumé : une casa particular est une chambre d’hôtes (ou un bed & breakfast si vous préférez la version shakespearienne).

Toutes les casas que j’ai parcouru se présentaient sur la même architecture : une chambre avec une petite salle de bain privative. Souvent directement dans la maison, parfois dans un bâtiment annexe.

On reconnait une casa particular au petit logo bleu présent sur la façade des bâtiments proposant ce service.

 

Logo bleu au dessus d'une casa particular à Cuba

Le fameux logo bleu au-dessus d’une casa particular à La Havane

 

Les chambres sont souvent très simple, parfois un peu kitch, mais fonctionnelles et confortables.

 

Hôtel ou Casa ?

N’ayant pas testé les hôtel, je n’ai pas de point de comparaison.

Ceci dit les casa ont la réputation d’être meilleurs marché que les hôtels: en casa comptez entre 20 et 30CUC la nuit, les petits déjeuners coutent en général 5CUC.

Je peux juste vous dire que mes expériences en casa se sont très bien passées. J’ai à chaque fois eu des accueils chaleureux et souriants. Le confort est parfois un peu spartiate, mais c’est surtout très convivial !

Le pire que j’ai eu ?

– certaines chambres avec des air-co vétustes qu’on ne pouvait pas laisser tourner la nuit à cause du bruit (un bon coup d’anti-moustique et une fenêtre ouverte permettent de limiter le problème).

– j’ai eu un matelas à ressort assez brut. Mais une fois que j’ai trouvé comment me mettre j’ai dormi comme un bébé.

– dans une casa attenante à une ferme, j’ai eu la visite d’un cafard. À la campagne, il y a parfois des petites bêtes… je l’ai mis dehors et je ne l’ai pas revu sur les deux jours suivants (mais j’avais choisi un logement hyper rural)

Si ce genre de petites choses ça représente trop d’aventure pour vous, peut-être envisager un hôtel ? Encore que certains hôtels d’états on la réputation d’être moins confortables que les casas…

vue sur les mogotes

Vue de la terrasse de la chambre d’une casa

Mes meilleurs souvenirs?

  • Lorsque j’ai trouvé ma casa à Vinales juste avant le début d’un orage et que la propriétaire m’a offert un verre de jus de fruit frais en me disant de me reposer un peu sous le porche.
  • Le verre de rhum proposé un soir par un hôte.
  • La casa qui nous a fait cadeau de petits sandwiches au fromage pour la route.
  • Le propriétaire de La Havane qui nous a donné un plan de la ville avec des conseils visites et des bons plans restos.
  • Et bien d’autres !

 

Comment réserver une casa particular ?

Même si une bonne partie de ce service repose sur le bouche à oreille, il est possible de réserver une casa particular à l’avance.

Personnellement je n’ai réservé que ma première casa, à La Havane. Je voulais éviter le stress de devoir trouver un logement en arrivant. Et vu le retard qu’avait pris mon vol et la fatigue du voyage, j’étais bien contente d’arriver avec une adresse.

Pour la suite, c’est à vous de voir ! Sachez qu’une fois sur place, trouver une casa n’a rien de compliqué.

Vous pouvez demander à votre casa actuelle si elle a des références pour en trouver une dans votre destination suivante, ou simplement sonner aux portes présentant le logo. (ce que j’ai fait à Vinales, j’explique comment j’ai trouvé ma casa dans cet article)

Rue de la vielle Havane

Rue de la Vielle Havane – jeu du jour : pouvez-vous repérer la casa particular ?

 

Il est bien sur possible de réserver tous ses logements avant de partir. Mais ils vous sera alors impossible de rester un jour de plus à un endroit que vous appréciez ou quitter plus rapidement un endroit qui vous déçoit (comme je l’ai fait à Santiago de Cuba).

Pour trouver une casa sur internet vous pouvez passer par Air BnB, ou via le site casaparticular.com. Il semblerait aussi que certaines casa commencent à apparaitre sur Trip Advisor.

Dans tous les cas, si vous hésitez à réserver à l’avance et que vous prenez peur devant le faible nombre de casa sur ces sites : pas de panique, rappelez-vous que l’accès à internet à Cuba est très compliqué ! Peu de casa peuvent donc s’offrir le luxe d’une présence web (avec tout le suivi que ça implique). Mais une fois sur place, nombreuses sont les habitations à proposer ce service: vous n’aurez que l’embarra du choix !

Vous pouvez aussi directement refermer votre guide : les adresses proposées dans ces références sont littéralement prises d’assaut. À moins de réserver largement à l’avance, elles sont complètes. Mais je le redis:  l’offre proposée sur place en casa est très étoffée. Il y en a littéralement à chaque coin de rue, vous trouverez sans trop de peine aussi bien sinon mieux.

 

Ce qu’il faut savoir sur les casa particular

  • Sur place, le prix d’une chambre en casa coute en général entre de 20 et 30 CUC/pers la nuit. Ça peut monter jusque 35CUC dans les zones hyper touristiques ( Varadejo je te regarde ).
  • Demandez toujours à voir la chambre avant d’accepter la location et vérifiez qu’elle vous convienne.
  • Une fois la chambre acceptée, votre hôte devra vous enregistrer (procédure obligatoire à la demande du gouvernement cubain), pour ce faire il aura besoin quelques instants de votre passeport.
  • Les petits déjeuners coutent en général 5CUC en casa, et sont hyper copieux. J’y ai mangé et bu pendant 3 semaines les fruits et jus frais sans aucun soucis de santé. Vous n’avez pas de raison de craindre la tourista, les hôtes font attention !
  • Beaucoup de casa proposent aussi de manger le soir sur place. Honnêtement, c’est en casa que j’ai le mieux mangé ! Je vous conseille de gouter au moins une fois (en plus c’est généralement très abordable comme repas). Par contre les desserts on va de surprises en surprise (mention spéciale aux goyaves au copaux de fromage à pâte dure)
  • En dehors de La Havane, peu de propriétaires parlent anglais. Si vous ne parlez pas espagnol, pensez à glisser un guide de conversation dans vos valises. 
Petit éjeuner en casa particular

Exemple de petit déjeuner. Des œufs sont aussi proposés dedans, mais je les déclinais, déjà comme ça j’avais trop !

 

manger en casa particular

Exemple de repas du soir. En général votre hôte vous demandera ce que vous souhaitez manger (bœuf, poulet, poisson,…). Ici c’était du bœuf en sauce, délicieux !

 

Manger en casa particular

Le dessert n’est pas le point fort de la gastronomie cubaine. Ici des goyaves au sirop avec des copeaux de fromage.

 

Vous avez d’autres questions sur les casa particular ? N’hésitez pas à les poser en commentaires !

 

 

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à l’épingler !

Loger en casa particular

Vous pourriez aimer :

Catégories : Amérique, Cuba et Voyage.

Comments

  1. gerald

    je suis surpris que pour séjourner à Cuba vous fassiez la pub pour AirBnb, un site ”américain” dont les propriétaires sont tous proches de Netanyahou (un de ses amis , le milliardaire ”américain” David Bonderman s’y est taillé la part du lion)

    sachant que Cuba est en guerre économique (cela se nomme l’embargo) avec ces deux pays, blocus augmenté depuis l’arrivée au pouvoir de Trump et de ses amis israeliens, pourquoi enrichir un ennemi (et meme deux) de Cuba

    • Puce

      Bonjour,

      Je n’ai pas d’autre vocation que de citer les moyens les plus simples pour réserver une casa.
      Je n’utilise que très ponctuellement Air BnB car je ne suis pas adepte du système et ses dérives qui provoque de véritable problèmes dans certains centres-villes. (majorité des logements réservés au touristes et rendus inaccessibles aux habitants,…)
      Je ne propose d’ailleurs pas de lien de parrainage.

      Maintenant si Air BnB est discutable, c’est aussi aux casa de faire le choix d’être ou non sur cette plateforme.

      Et malheureusement pour avoir un point d’entrée à Cuba, sans parler espagnol et pouvoir tenter le téléphone (avec tous les problèmes de décalage horaire que cela représente en plus), Air BnB reste le plus simple avec casaparticular.com.

      Je dis dans l’article et je le redis ici: il n’y a aucun besoin de réserver l’entièreté de ses logements avant son arrivée sur place. Le premier suffit largement, et ensuite le bouche à oreille et le porte à porte font des merveilles (et de merveilleuses rencontres).

      Il est ensuite à chacun de prendre ses responsabilités, ses convictions, ses valeurs, et ses priorités et faire ses choix en conséquence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.