Que faire à Gand en deux jours – Souvenirs d’une flânerie hivernale

Article mis à jour le

Gand me faisait rêver depuis un bon moment. Souvent comparée à Bruges, elle aurait la réputation d’être un peu moins touristique… mais n’a nullement à rougir de la Venise du Nord !

Le centre-ville, piéton, est une véritable perle qui invite à la promenade : Bâtiments gothiques, architecture flamande, château, béguinages, … On va de découvertes en surprises, le tout en dégustant des cuberdons. Que demander de plus ?

Et bien, il y a plus ! Une des 7 merveilles de Belgique prend place à Gand ; l’agneau mystique, le chef d’œuvre des frères Van Eyck, trône dans la cathédrale de la ville.

Vue sur le pont Saint-Michel - Gand

Bref vous l’aurez compris, Gand est une ville qui mérite qu’on s’y intéresse.

D’autant qu’elle a le bon goût d’être tout à fait adaptée aux séjours courts, dans le cadre d’un weekend, ou d’une étape lors d’un tour de la Belgique par exemple.

Vous vous demandez que faire à Gand en deux jours ?

Dans cet article, je vais vous partager mon expérience gantoise.

Au programme :

  • Visiter le Beffroi et admirer la vue sur la ville
  • Rire en écoutant l’audioguide au château des comtes
  • Allez voir la cathédrale Saint-Bavon et l’Agneau mystique
  • Se promener dans le Patershol et ses ruelles médiévales
  • Traverser la Lys et continuer la promenade en dégustant des cuberdons
  • Aller manger à la Cour Saint-Georges
  • Admirer Gand de nuit
  • En hiver, profiter des marchés de noël et décorations
  • …Et bien plus !
  • L’astuce bon plan : la city Card
  • Infos pratiques

Vous pouvez également retrouver tous ces conseils dans l’épisode de Partir un Jour, le podcast voyage, dédié à Gand :

Partir un jour - couverture

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

Le Beffroi de Gand

Les aléas de l’organisations ont fait que j’ai commencé ma visite de Gand en milieu d’après-midi. Après avoir passé un premier souffle d’émerveillement face à la beauté du centre, j’ai pris la direction du Beffroi.

La tour de 95 mètres m’attirait irrésistiblement, et je n’ai pas hésité longtemps à partir pour son ascension.

Il faut savoir que j’ai visité Gand peu avant Noël, les journées étaient alors les plus courtes. Et juste avant 16h, alors que j’atteignais le sommet, le soleil commençait à prendre sa couleur mordorée de fin du jour.

Gand flamboyait sous mes yeux pour une vision inoubliable.

Vue sur Gand depuis le Beffroi
Vue sur Gand depuis le Beffroi
Vue sur Gand depuis le Beffroi

Après avoir passé un temps beaucoup trop long à savourer la vue, je suis redescendue d’un petit étage pour regarder la machinerie du carillon se mettre en route.

L’énorme roue, au centre du mécanisme, se met en branle et actionne les marteaux des nombreuses cloches de l’édifice.

Mécanisme du carillon du Beffroi

La visite du Beffroi est complétée par d’autres salles permettant d’observer les anciennes statues de Bronze du dragon de Gand (dont la 3eme version trône au sommet de la tour).

Mais également d’en découvrir un peu plus sur les cloches, avec divers exemplaires en exposition. Une d’entre elle particulièrement imposante : la reproduction de Roeland, la Grande Triomphante, absolument énorme !

Un petit documentaire permet également d’en apprendre plus sur la fabrication de ces fameuses cloches.

Bref, quelques ajouts intéressants, même si, on ne va pas se mentir, c’est la vue panoramique qui reste le moment marquant de la visite.

Le Beffroi est donc une très belle visite pour commencer la découverte de Gand. Ceci-dit, si vous visitez la ville en hiver, il peut être également intéressant d’attendre la fin de journée pour peu que le soleil soit de la partie.

Dans tous les cas, je vous conseille de partir à l’assaut de la tour peu avant une heure fixe, afin de pouvoir admirer le carillon en action.

Le château des Comtes

S’il y a une visite à ne pas manquer à Gand, c’est le château des comtes, le Gravensteen. Vous ne pouvez pas manquer la silhouette de ses remparts surmontés du massif donjon. Une forteresse en plein cœur de la ville.

Le château date du 12eme siècle, il a été entièrement restauré au début du 20eme, et est incroyablement bien conservé.

On m’avait chaudement recommandé la visite et c’est en bravant une pluie froide que j’ai passé les portes de l’édifice. Je prends mon entrée, et vais chercher l’audioguide que je visse sur ma tête avant de rabattre fébrilement la capuche de mon manteau par-dessus.

Il peut bien pleuvoir, je compte profiter quand même de ma visite, même si cette dernière commence dehors, dans la cour du château, dans le froid.

Chateau des comtes
Chateau des comtes

Je lance le premier numéro du guide… et 10 secondes plus tard, je me retrouve à rire de bon cœur.

L’audioguide du château des comtes est exceptionnel, à lui seul il vaut la visite. Le château a fait appel à l’humoriste gantois Wouter Deprez, et l’humour flamand fonctionne ici très bien.

Et quand le lieu visité est lui-même remarquable, on comprend pourquoi le château fait partie des visites les plus recommandées de la ville.

Au fil des salles, divers objets sont exposés, dont la célèbre collection d’objets de torture qui a fait la réputation du château (brrr).

En montant au sommet du donjon, on peut profiter d’une jolie vue sur la ville afin de compléter la visite d’une bien belle façon.

Vue sur Gand depuis le château des Comtes

La Cathédrale Saint-Bavon

La visite suivante que je ne voulais pas rater était la cathédrale Saint-Bavon.

La cathédrale en elle-même, de style gothique, est assez classique si comme moi vous avez l’habitude de ce genre de visite (comme à Prague ou à Milan, par exemple). Pas de grandes surprises donc, même si le bâtiment reste très joli à visiter.

Intérieur de la cathédrale Saint-Bavon

Le véritable intérêt de la visite est le trésor de la cathédrale : l’Agneau mystique, le chef d’œuvre des frères Van Eyck.

L’accès à la cathédrale est gratuit, en revanche, il faudra payer pour aller voir le retable.

L’audioguide est inclus dans le prix, mais on est loin de celui du château des comtes. Ce dernier est en effet très classique et se contentera de vous réciter quelques informations sur le tableau.

Ça reste toutefois intéressant à écouter, afin de mieux comprendre l’œuvre que l’on est en train d’admirer.

Le Patershol et ses ruelles médiévales

J’adore me promener sans but dans les villes que je visite. Errer au gué de mes inspirations, aller à droite ou à gauche, sans savoir ce que je vais découvrir.

Gand se prête très bien à ce type de flânerie, notamment le quartier du Patershol. Des petites ruelles moyenâgeuses s’enchainent. Entre deux maisons un petit béguinage, on croise le château avant de retomber sur la Lys. Et on admire ces jolies maisons.

Juste se promener et regarder.

Beguinage dans le Patershol
Promenade à Gand
Promenade à Gand
Gand

Traverser la Lys et continuer la promenade en dégustant des cuberdons

En traversant la Lys, on continue la promenade. Je croise un marchand de cuberdons et je ne résiste pas.

Les cuberdons sont des friandises typiquement belges, originaires de la région. Il faut savoir que les cuberdons, il n’y a pas de demi-mesure : on aime ou on déteste. Mais je vous invite à au moins en gouter un si vous ne connaissez pas.

Aujourd’hui on en trouve à divers parfums, mais les originaux sont à la framboise.

Marchand de Cuberdons

Armée de mon sachet remplis de petits cônes violets, je continue ma balade.

Je passe des bords de le Lys avec les deux vues iconiques de la ville : la rangée de maisons flamande et la vue sur les 3 tours de Gand : le Beffroi, la cathédrale, et l’église Saint-Nicolas.

Gand
Promenade à Gand
Promenade à Gand

J’arrive ensuite à côté de l’hôtel de ville avec ses superbes façades. Le bâtiment de divise en deux parties distinctes, du Gothique flamboyant d’un côté, style plus renaissance de l’autre. Les deux sont toutefois incroyables.

Je ne l’ai pas fait, mais il est possible de visiter l’intérieur du bâtiment grâce à une visite guidée ( infos sur le site de visit Gent )

Enfin un peu plus loin, la dernière étape que je voulais voir durant mes déambulations : la graffiti straat.

Gaffitis Straat

Il s’agit d’une ruelle entièrement dédiée au street art. Encore active aujourd’hui, elle continue de changer d’aspect et de nouvelles œuvres apparaissent régulièrement, en masquant d’autres.

Si le street art vous intéresse, sachez que Gand cache quelques jolies choses et parmi les visites guidées proposées par la ville, un circuit est dédié à cette thématique.

Gand - Street art

La Cour Saint-Georges

Après toute cette marche, j’ai une petite faim, les restaurants ne manquent pas à Gand. Il y a trop de bonnes adresses que pour vraiment faire un conseil “nourriture”.

Donc je vais juste faire une recommandation plus basée sur le lieu et le cadre : la Cour Saint-Georges.

À la base le bâtiment abritait un hôtel, et selon des sources (très) discutables il aurait été l’hôtel le plus ancien d’Europe.

Je ne sais pas si cette histoire est vraie, mais on voit en observant le bâtiment qu’en tout cas il n’est pas récent.

L’intérieur présente une décoration assez incroyable.

Et vous pourrez y manger de nombreuses spécialités belges. Un peu cher (on paie clairement le lieu), mais bon.

Bref si vous cherchez où manger à Gand et que vous partez plus sur des spécialité locales, c’est un bon candidat.

Gand de nuit

Enfin, au soir, il ne faut pas manquer l’occasion de découvrir Gand de nuit. Les façades des maisons sont mises en avant par de savants éclairages, le château se pare de violet, …

On découvre des détails qu’on avait raté durant la journée.

Si comme moi vous visitez la ville durant la période des fêtes les décorations de noël ajoutent encore au charme du lieu.

Bref, une belle façon de terminer la journée.

Gand de nuit

En hiver, profiter des marchés de noël

Justement en hiver, en plus des décorations, les marchés de noël envahissent le centre. Si comme moi vous aimez ce genre d’ambiances, Gand ne fait pas exception à la règle, et on apprécie d’autant la promenade dans ces rues illuminées, en passant dans les marchés, dans les odeurs de nourriture, …

Marché de noël à Gand

Et bien plus…

Les marchés à Gand, c’est toute l’année. J’ai découvert après mon séjour que la ville propose de nombreux rendez-vous du genre : marché aux fleurs, marché aux livres, …

Bref, renseignez-vous, il y a des choses sympathiques de ce côté aussi.

J’en ai également déjà parlé, mais il existe des parcours autour du street art.

Des béguinages, musées d’arts, promenades à vélo, tours en bateau sur la Lys, brasseries, …

S’il vous reste du temps, vous trouverez de quoi le remplir sans soucis !

La City Card

Vous êtes décidé à visiter Gand ?

Il reste une dernière chose à connaitre : la City Card

Il s’agit d’une carte qui vous donne des avantages durant 48h (30€) ou 72h (35€) selon la formule choisie :

  • Entrée gratuite dans de nombreux musées
  • Une journée de location de vélo
  • Un tour en bateau
  • Une journée d’accès au bateau hop-on/hop-off.
  • Gratuité également dans les transports en commun dans le centre historique

Donc pour peu que vous fassiez quelques visites et que vous comptiez prendre les transports en commun, elle peut être très vite avantageuse.

Par contre pour les enfants c’est moins sûr, en effet de nombreux musées sont gratuits pour eux, et donc la carte n’est pas nécessairement une bonne affaire. Il va falloir faire un petit calcul en fonction de votre programme.

Vous pouvez l’acheter :

  • Directement dans les musées,
  • À l’office du tourisme,
  • Dans certains hôtels participants,
  • Dans les bureaux de la société De Lijn (société qui gère les transports en commun en Flandre).
Parking de vélos près de la gare

Autres Infos pratiques

Gand se situe en Flandre, on y parle donc le néerlandais. Néanmoins l’attrait touristique de la ville fait que le français est très répandu que ça soit dans les musées, restaurants et hôtels.

Le Beffroi :

  • L’entrée du Beffroi coute 8€
  • Attention la visite n’est malheureusement pas accessible aux personnes à mobilité réduite
  • Comptez une grosse demi-heure pour faire la visite

Le Château des Comtes :

  • L’entrée du château coute 10€ (audioguide compris)
  • La visite dure entre 1h30 et 2h

La Cathédrale Saint-Bavon :

  • L’accès à la cathédrale est gratuit
  • Pour aller voir l’agneau mystique il faudra payer 4€ (audioguide compris)
  • L’audioguide n’est pas inclus dans la city card et coute 1€ si vous visitez avec cette dernière

Pour toutes informations supplémentaires je vous conseille le site Visit Gent, qui reprend énormément d’infos.

Il faut également savoir que le centre ville est piéton et la circulation dans le reste de la ville fortement réglementée. Une bonne façon de rejoindre la ville est donc le train.

Les non-Belges peuvent se demander comment se rendre à Gand en train ?

Rien de compliqué, Gand se trouve sur une ligne bien fournie et trouver un train pour y aller n’est pas bien difficile.

Il s’agit de la ligne Bruxelles – Ostende (notez que cette ligne passe aussi par Bruges…)

Vous pouvez trouver les informations d’horaires sur le site de la SNCB.

Depuis la gare de Gand Saint-Pierre (Gent-Sint-Pieters), vous pouvez prendre les transports en commun, ou marcher jusqu’au centre. Comptez une petite demi-heure de marche, en passant le long de la Lys.

Partir un jour - couverture

S’abonner sur Android | S’abonner sur Itunes

Partir un jour est un podcast dédié au voyage.

Avec de Rémy du blog Note au voyageur, nous vous parlons d’une destination, de l’idée qu’on s’en faisait au départ à l’expérience sur place.

Retour d’expérience, avis, coups de cœurs, conseils et bons plans sont au programme.

Et comme c’est un podcast, vous pouvez voyagez avec nous en nous écoutant dans les bouchons, en faisant la vaisselle, dans le train, pendant votre jogging, …

Nous tenons à remercier les Historische Huizen Gent (les maisons historiques de Gand) qui nous ont très gentiment prêté des extraits de l’audioguide du château pour cet épisode.

Visiter Gand en deux jours
Un week-end à Gand, en Belgique, que faire que voir ?
Catégories : Belgique, City-trip, Europe, Gand, Partir un jour, et Voyage.

Comments

    • Puce

      Ho merci !
      Ton commentaire me touche beaucoup !

      Après avoir fantasmé sur tes photos de montagne et de Slovénie, je suis très contente de pouvoir te faire rêver un peu aussi ! 🙂

      Je commence seulement à découvrir mon pays que j’ai négligé trop longtemps, et je découvre tant de jolies choses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.