Strasbourg

Découverte rapide de Strasbourg

France - 13/06/2020

Article mis à jour le

Un beau matin d’automne, je suis partie à la découverte de Strasbourg.

Si je dois être complètement honnête, j’avoue que je ne connaissais pas vraiment cette ville, mais Strasbourg a su me séduire en une journée et demi de visite, et ce malgré la pluie !

Je voulais venir en Alsace pour la nature, et je me suis de prime abord rendue à Strasbourg plus par obligation de conscience voyageuse que par réelle envie. On ne visite pas l’Alsace sans passer par Strasbourg et Colmar, tout comme il est difficile de passer à Paris sans voir la tour Eiffel. Que voulez-vous, j’aime découvrir les classiques.

Pourtant, très rapidement, le charme de cette ville à l’histoire si particulière m’a conquis.

À la fin de la première journée je l’ai quittée avec un sentiment de trop peu, et j’ai joué des coudes dans mon planning pour pouvoir y retourner une demi-journée.

Si cette durée est toujours insuffisante (il faudra que j’y retourne !), en un jour et demi on peut déjà faire un joli premier tour de Strasbourg et voir pas mal de (très) belles choses.

Pour compléter cet article je vous invite à écouter l’épisode de Partir un jour dédié à cette escapade Alsacienne :

Strasbourg
Strasbourg

La Petite France

Quand on parle de Strasbourg, la première image qui apparait est celle de la Petite France.

Ce quartier pittoresque est LA carte postale de Strasbourg !

Il faut dire que l’endroit a beaucoup de charme, avec les maisons à colombages, la rivière avec ses ponts et écluses, et au loin le barrage de Vauban.

Un véritable saut dans le temps !

J’ai adoré me promener dans ce quartier ! Bon, ok, j’ai adoré me promener partout dans Strasbourg, le centre-ville est vraiment agréable avec ses voies d’eau, espaces verts, et jolies architectures et ambiances.

Mais il faut avouer que la Petite France est particulièrement jolie.

Le revers de la médaille est la foule qui semble n’être venue que pour ces quelques rues.

Au loin, le barrage de Vauban semble veiller.

Si les jolies maisons à colombages de la Petite France ont tendance à attirer beaucoup de touristes, il m’a semblé que le barrage a moins la cote… Pourtant ça serait dommage de ne pas y faire un tour !

Découverte de la petite France
Découverte de la petite France

Le barrage de Vauban

À l’origine le barrage de Vauban était destiné à pouvoir inonder la partie sud de Strasbourg en cas d’invasion.

Aujourd’hui une terrasse panoramique a été aménagée sur son toit, offrant un beau point de vue sur la ville, en particulier le pont couvert, la Petite France, et la cathédrale qui se détache au fond.

J’y suis passée de nuit et de jour, et les deux vues étaient vraiment belles !

Barage de Vauban
Vue depuis la barage Vauban
Barage de Vauban
Vue depuis la barage Vauban

L’ENA, la syphilis et la Petite France

À côté du barrage se trouve l’école nationale d’Administration. Une école connue pour avoir formé de nombreuses personnalités politiques françaises (oui, c’est la fameuse ENA), mais c’est plutôt l’histoire du bâtiment qui m’intéresse ici !

L’ENA prend place dans la Commanderie Saint-Jean de Strasbourg, et c’est dans l’histoire de ce bâtiment qu’on trouve l’explication du nom du quartier, la Petite France !

Avant de devenir une école, le lieu a notamment accueilli un hôpital.

C’était à une époque où Strasbourg était Allemande, et cet hôpital était spécialisé dans le traitement de la syphilis. Le nom populaire des allemands pour cette maladie était… la Petite France ! Qui a ainsi donné le nom du quartier.

J’aurais vraiment pensé que le nom du quartier venait vraiment de son atmosphère pittoresque !

Visiter la cathédrale de Strasbourg

Difficile de passer à côté de la cathédrale de Strasbourg, en plein centre du cœur touristique de la ville.

Quand on visite Strasbourg, on finit toujours par revenir devant cet imposant édifice rose.

C’est la deuxième cathédrale la plus visitée de France, derrière Notre-Dame de Paris. Avant l’incendie de cette dernière, je suppose donc que Strasbourg a maintenant la première place.

Si la cathédrale caracole dans les visites, c’est, je pense, principalement pour le trésor qu’elle renferme…

Mais il n’est pas encore l’heure d’aller le découvrir… Je commence donc ma découverte du monument en prenant de la hauteur : direction la plateforme de la cathédrale !

Cathédrale de Strasbourg
Strasbourg
Cathédrale de Strasbourg

La plateforme de la cathédrale de Strasbourg

Un étroit escalier en colimaçon mène au toit de la cathédrale.

Beaucoup trop de marche (332 !) qu’on a tendance à monter beaucoup trop vite, étant donné que dès qu’on traine la patte, on bloque le passage sans pouvoir laisser passer les personnes qui nous suivent.

(Cette montée peut aussi être un peu oppressante si vous êtes claustrophobe)

Montée vers la plateforme de la cathédrale

C’est donc le cœur en feu que j’arrive enfin au sommet.

Je m’assois un moment sur un banc pour récupérer mon souffle avant d’aller le perdre à nouveau face à la vue.

Malgré le ciel couvert, on voit loin !

On devine le mont Saint Odile à l’horizon, sans les nuages on pourrait le voir clairement.

D’ailleurs par temps clair, on peut observer les Vosges et la forêt noire en Allemagne.

En bas, la ville s’étale, avec bien reconnaissable la Petite France et ses jolies maisons à colombages !

Plus loin le quartier Européen se distingue.

Vue sur Strasbourg

Une autre chose à observer sur le toit de la cathédrale de Strasbourg sont les murs !

Ils sont couverts de gravures, des noms accompagnés de dates.

Gravure sur les murs de la plateforme de la cathédrale de Strasbourg

Rien à voir avec des notes tombales !

En réalité, le toit de la cathédrale se visite depuis bien longtemps. Les nombreux visiteurs y ont laissé leur trace sous formes de gravures.

Je me souviens avoir lu lors de la visite que les anciens gardiens de la cathédrale (dont on peut voir l’ancienne maison sur cette plateforme) étaient souvent des tailleurs de pierres, qui pouvaient ajouter le nom des visiteurs moyennant quelques pièces.

D’où l’aspect travaillé de certaines gravures.

Je n’ai malheureusement pas réussi à vérifier cette information au moment d’écrire cet article, c’est donc une anecdote à prendre avec des pincettes…

Évidement aujourd’hui il est complètement interdit de graver quoique ce soit sur les murs du monument, mais vous pouvez obtenir votre petite gravure personnelle en photomontage envoyé par e-mail via une borne sur la plateforme.

À l’intérieur de la cathédrale

Après la vue du sommet, il est temps de rentrer dans l’édifice.

Je vous avoue que ces dernières années, j’enchaine un peu les cathédrales : Prague, Milan, Vienne, Gand, La Havane, …

Je vais bientôt devenir une experte !

On retrouve dans la cathédrale de Strasbourg tous les éléments qu’on s’attend à trouver dans une cathédrale gothique.

Mais même si quelques part les voutes et ogives se ressemble, chaque cathédrale à sa personnalité.

Et je ne peux m’empêcher d’être à chaque fois fascinée par la prouesse technique que ces édifices représentent

Intérieur de la cathédrale de Strasbourg
Strasbourg
Strasbourg
Cathédrale de Strasbourg

La cathédrale de Strasbourg a en plus quelques petits trésors qui valent la visite !

À commencer par son incontournable horloge astronomique !

L’horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg

Si vous n’êtes pas trop pris par le temps, je vous conseille vivement d’essayer de voir l’horloge sonner !

L’horloge sonne tous les jours à 12h30, sauf les dimanches et jours de fêtes religieuses où un office est célébré dans la cathédrale, mais soyez présents bien avant !

Dès 11h00 la file se forme devant la porte latérale qui permet de rentrer pour la visite de l’édifice.

On commence à rentrer à 11h30, et à 12h commence une projection d’un petit film explicatif sur l’horloge et son histoire.

Cette mise en contexte et présentation de l’œuvre est top, et permet de pleinement apprécier ce qu’on s’apprête à voir.

À 12h30 l’incroyable mécanisme se met en route. Si vous demandez au lutin, le point d’orgue est le coq animé qui chante par 3 fois grâce à un système de soufflerie assez bluffant !

Horloge astronomique
Strasbourg

Le reste de la cathédrale

Une fois que l’horloge a retrouvé son calme, il reste tout l’intérieur à visiter.

Juste à côté se trouve le pilier des anges, une incroyable colonne accueillant des statues d’anges, d’apôtres, et du christ.

Pilier des anges

À proximité, cherchez sur les balustrades en hauteur la statue d’un homme qui semble observer le pilier.

Tant qu’on est dans les petites statues cachées, en observant la chaire, vous pourrez trouver un petit chien sculpté.

Strasbourg

Je ne serais pas complète sans mentionner le rayon vert de la cathédrale, même si je n’ai pas pu le voir.

Ce phénomène prend place chaque année, aux alentours des équinoxes.

À un moment précis de la journée, un rayon de soleil traverse un vitrail et va éclairer une statue du christ.

Pas besoin de préciser que le phénomène attire beaucoup de monde !

Le quartier de la Neustadt

Ma promenade strasbourgeoise m’a également fait passer par la Neustadt, le quartier impérial allemand.

Je voulais aller voir le hall de la bibliothèque et admirer les palais et maisons. Finalement, un peu prise par le temps, la météo, et face à la fermeture de la bibliothèque, je ne ferais que survoler le quartier dans une courte promenade.

Un moment que j’ai tout de même bien apprécié, on parcourt de larges avenues, bordées d’imposantes maisons. Une rupture agréable par rapport au reste du centre touristique de la ville.

Quartier de la Neustadt

Balade en bateau

Une autre façon bien agréable de découvrir Strasbourg est via les tours en bateau.

Je ne sais pas pourquoi, j’avais un certain apriori par rapport à ce genre de visite. J’aime flâner à mon rythme, m’arrêter autant que je veux pour admirer certains endroits, où changer d’itinéraire sur un coup de tête.

Un mode de découverte un peu à l’opposé d’un bateau, train ou bus touristique qui avance à un rythme régulier sur un itinéraire fixe.

Batorama

C’est donc avec une certaine appréhension que je prends place dans notre embarcation du jour.

Sur notre siège nous attends un casque audio qui va nous permettre de recevoir des informations durant le tour.

Le bateau démarre et arrive rapidement à une première écluse, l’occasion pour moi d’expliquer au lutin le fonctionnement de cet “ascenseur à bateau” qu’il ne connaissait pas.

Puis notre embarcation s’engage dans la Petite France, et je me laisse porter par les indications audios.

Il ne m’aura pas fallu longtemps pour être conquise, ce tour en bateau a été une visite reposante et instructive !

Notre embarcation parcourt la Petite France jusqu’au barrage Vauban, avant de repartir vers la Neustadt et continuer jusqu’au quartier Européen, où je n’avais pas eu l’occasion d’aller.

Strasbourg se prête vraiment bien à ce mode de découverte, et l’audio-guide est très agréable.

Je suis loin de renier mes flâneries touristiques à pied, mais je suis bien plus partante pour retenter l’expérience lors d’un prochain voyage !

Batorama
Strasbourg
Quartier européen

Autre balade guidée dans Strasbourg

Outre la balade en bateau, Strasbourg propose également une balade à pied avec audio-guide.

L’Office du tourisme loue ainsi des guides audios pour une durée de 3 heures. On vous remet l’appareil, une petite explication sur son fonctionnement, un plan de la balade… et en route !

Ce tour ci se concentre sur la zone autour de la cathédrale et la Petite France.

Il y a évidemment quelques redites par rapport au bateau, mais aussi beaucoup d’autres découvertes.

Et on est beaucoup plus libre que sur le bateau… un joli compromis par rapport à ce que j’aime.

Strasbourg

Un endroit sympa où manger à Strasbourg ?

Vous trouverez évidement de nombreuses adresses où manger des plats traditionnels Alsaciens, pour tous les budgets dans le centre-ville.

Mais je vous partage ma petite découverte qui m’a vraiment beaucoup plu : l’Épicerie.

Une petite cantine un peu à l’écart, à la déco hors du temps, où on sert des tartines garnies.

Abordable et délicieux !

Restaurant l’Epicerie :

6, Rue du Vieux SeigleStrasbourg
67000 Strasbourg

Tél. : +33 3 88 32 52 41

D’autres visites

À force de promenades, j’ai cruellement manqué de temps pour faire d’autres visites.

Et cet article ne serait pas complet sans mentionner les musées de Strasbourg qui ont une très bonne réputation. Je pense au palais Rohan, au musée de l’œuvre de Notre-Dame, au musée de la vie Alsacienne.

En famille, le vaisseau, le musée des sciences, a très bonne presse.

Arriver à Strasbourg en voiture

Si vous venez en voiture, sachez que Strasbourg dispose de parkings P+R très efficaces.

Si vous ne connaissez pas ce principe, ce sont des parkings en périphérie de la ville qui vous proposent un forfait à la journée comprenant un aller/retour vers le centre-ville en transport en commun dans leur ticket.

Vélos

Infos pratiques

La cathédrale de Strasbourg

L’intérieur de la cathédrale, en dehors des heures pour l’horloge astronomique, est accessible gratuitement.

L’accès à la représentation de l’horloge astronomique coute 6€ (2€ pour les enfants de 6 à 18 ans).

Si vous voulez être relativement devant, pensez à vous mettre tôt dans la file (vers 11h).

L’ascension vers la plateforme coute 8€ pour les adultes, les enfants de 6 à 12 ans payent 5€.

Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.

Plus d’infos.

Tour en bateau mouche – batorama

La visite dure 70 minutes (il y a des toilettes sur les bateaux).

Le tour en bateau coute 16,60 €.

Plus d’infos.

Visite de Strasbourg avec un audio-guide

La balade dure environs 1h30, et la location permet de garder les guides durant 3h. (ce qui permet de prendre son temps !)

La location coute 5,50€, 2,75 € pour les jeunes de 12 à 18 ans, les étudiants et les détenteurs du Strasbourg Pass, 1,35 € avec un Pass Junior.

Gratuit pour les enfants – 12 ans.

Une pièce d’identité est demandée en caution.

Plus d’infos.

Strasbourg Pass

Comme toujours avec les pass dans les villes, il s’agit d’avoir une idée des visites souhaitées afin de calculer son avantage.

Le pass coute:

  • 22 € pour les adultes
  • 15€ pour les 13-17 ans
  • 10 € pour les enfants de 4 à 12 ans

Il inclut :

  • La visite d’un musée au choix
  • L’accès à la représentation de l’horloge astronomique
  • Un tour en bateau
  • Des réductions pour de nombreuses autres activités, notamment l’accès à la plateforme de la cathédrale, la visite audio-guidée, …

La liste complète des avantages est disponible sur le site de l’office du tourisme de Strasbourg.

À vous de voir en fonction de votre programme s’il vaut le coup, ceci dit rien qu’avec un tour en bateau et la visite de l’horloge, vous êtes déjà aux 22€…

Épinglez-moi !

Visiter Strasbourg en une journée

Cet article a été réalisé en partenariat avec l’office du tourisme de Strasbourg, que je remercie chaleureusement pour leur accueil !

Les propos tenus dans cet article reflètent mon avis personnel par rapport à mon expérience sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.